Vous aimez les gardiens de voitures? Et bien moi non plus

Par: Driss TAHI    tahi12(eljadidascoop)

Je ne connais pas une seule personne qui n’a pas eu, ne serait ce qu’une seule fois dans sa vie d’automobiliste, un accrochage avec un gardien de voitures.

Il suffit de stationner à n’importe quel endroit de la ville pour voir se pointer devant vous un individu habillé d’un gilet fluorescent  qui, pour vous aviser de sa présence, commence par vous intimer des ordres à haute voix, attirant sur vous le regard des passants, Essayant de vous guider et vous montrer comment

vous garer, comme on le fait avec un bleu. Une situation gênante qui peut vous faire perdre les pédales à ne plus faire la différence entre celle de l’embrayage et celle du frein.

C’est souvent un pseudo gardien doublé d’un pseudo moniteur d’autoécole.

– « Braquez toute à droite…allez Y allez y, marche arrière…stop, stop, non, non, gardienregardez moi, sortez, sortez et faites ce que je vous dis. C’est bon, c’es très bien.   Maintenant reculez un peu. Voila c’est bon vous voyez. Avancez un peu…Non, non ,c’est trop , Oh là là .ça va, ça va  écoutez : laissez la comme ça et n’oubliez pas de mettre votre frein à main. »

Il vous jette le regard de celui qui vient de vous rendre un grand service, et qui attend de vous une certaine compréhension , puis s’en va en criant en direction d’une femme qui amorce un stationnement : voilà, voilà …

En ce moment, vous quittez votre voiture tout en sueur .vous remarquez que la plupart des clients du café attablés sur la terrasse vous regardent d’une certaine façon. Ils doivent se demander comment vous  avez fait pour avoir votre permis de conduire.  Au fond ils n’ont pas tort, un gardien qui crie, qui écume pour vous faire garer… Vous êtes un chauffeur qui  ne sait pas stationner .Depuis que vous avez eu votre permis, vous ne faites que rouler, rouler, droit, comme un train.

Dites vous bien que même si vous vous arrêtez à un endroit vide où vous êtes le seul automobiliste, et bien vous avez quand même droit à un gardien. C’est comme ça, le gardien c’est l’ombre de votre voiture. Là où il y’a une voiture, alors il y a un gardien en puissance.

L’énergumène vous a aperçu de son balcon, dés que votre voiture a déambulé  au coin de la rue, il descend les escaliers quatre à quatre, la cigarette aux lèvres, Traverse la rue en courant tout en enfilant son gilet fluo, manque de se faire renverser par une motocyclette. Il vous apostrophe en haletant, au moment où vous vous apprêtez à descendre de votre véhicule, que vous avez déjà garé.

– « non s’il vous plait, garez la ici « , en vous indiquant un autre endroit à quelques mètres. Allez savoir pourquoi … ou plutôt si, c’est pour vous dire qu’il est bien là.

Gardien1Dans ce cas, ou vous obtempérez comme un imbécile, ce qui est le cas de la plus part des gens, ou c’est le reste de votre journée qui est gâché, fichu. Ça commence par des escarmouches verbales pour finir dieu seul sait comment.

Avant, les gardiens portaient une plaque en cuivre délivrée par la préfecture. Epinglée sur la poitrine, elle était visible de loin et donnait au porteur l’autorisation de se faire payer au parking.

Aujourd’hui n’importe qui peut se faire passer pour un gardien en se procurant un gilet fluo  à dix dirhams. Une fois plié, il tiendrait dans la petite poche d’un jeans. Le gardien improvisé s’en sert comme une carte professionnelle.

Dans certains endroits, le gardien vous aborde avec un petit carnet à la main. le genre qu’on trouve dans toutes les librairies, et même chez l’épicier du coin. Aucun nom dessus, ni cachet, pour lui donner un quelconque crédit, rien, juste un numéro de série imprimé, et un chiffre : 10 dh. Il en détache un ticket, vous le tend et s’empresse de marquer à la craie d’une croix un des pneus de votre voiture, puis sans vous regarder, vous demande l’air pressé de payer d’avance en ajoutant sans vergogne: « par les temps qui courent, la plus part des gens sont malhonnêtes, et partent sans payer ».

Alors, vous êtes devant une véritable provocation en duel. Là sur place et sans délai. Ainsi la balle est dans votre camp.

Mais étant donné que vous êtes un homme pacifique ou peut être un  lâche, qui évite les histoires, vous vous inclinez pour éviter de passer un mauvais quart d’heure, vous battez en retraite devant un adversaire déterminé. Vous cédez et vous payez sans piper mot.

Seulement en cas de pépin comme lorsque votre voiture au parking subit des dommages à la suite d’actes de vandalisme : égratignures sur la carrosserie ou bris de glace… le pseudo gardien se débarrasse de son gilet et disparait dans la nature sans laisser de trace.

Du coup, devant l’agent de police chargé de prendre votre requête, vous aurez sûrement la tête du roi des cons, avec un dossier vide; une croix à la craie sur votre pneu et un ticket à la noix.

Pour éviter les persécutions des gardiens, très simple, une seule solution, changez de métier et devenez gardien de voitures.

park4

 

Related posts

Leave a Comment