Il y a quelques jours, circulait une vidéo sur le net, d’un jeune homme gravement tailladé au visage , par deux jeunes loubards, qui cherchaient à le délester de son téléphone portable.

Aujourd’hui ces deux jeunes voyous sont arrêtés et placés derrière les verrous.

Doit-on, pour autant, pousser un ouf de soulagement et féliciter notre police pour cette arrestation?

Aucunement…

Car cela fait des lustres que le citoyen marocain ne se sent plus en sécurité. Des marginaux armés de sabres de Samouraïs, sont partout. Ils sillonnent nos villes en quête de proies isolées et faciles à agresser et à allèger de leurs biens.

Pendant ce temps, que fait la police d’El-Jadida à titre d’exemple?

Une grande partie de son effectif, sert à surveiller MacDonald, l’Institut français, l’école Charcot, le centre américain, la cité portugaise…mobilisant hommes et matériel ( Jeeps et fourgonnettes surtout) pour protéger les Institutions étrangères et leurs ressortissants.

Or si on cherche à protéger les étrangers qui vivent dans notre pays, on ne peut être que Pour, mais le citoyen marocain qui paye des impôts et par extension , le salaire de ces policiers, a aussi le droit de se sentir en sécurité.

Il est plus que temps, de cesser à poser en leitmotiv, cette terrible » Kayne Addam » ( il y a du sang) avant de se decider à se déplacer?

Combien de personnes doivent saigner de la sorte, ou y laisser leurs vies avant que nos honorables  » protecteurs » ne daignent enfin se déplacer pour nous aider?

Et à quoi peuvent servir leurs déplacements… lorsqu’ils sont souvent tardifs ( car le sang doit préalablement couler …o Alli 3ta Allah 3tah)?
Hanbali

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/VIO.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/VIO-150x150.jpgadminsLibre OpinionIl y a quelques jours, circulait une vidéo sur le net, d'un jeune homme gravement tailladé au visage , par deux jeunes loubards, qui cherchaient à le délester de son téléphone portable. Aujourd'hui ces deux jeunes voyous sont arrêtés et placés derrière les verrous. Doit-on, pour autant, pousser un ouf de...Source de L'information Fiable