TRUMP Président: Fin du processus électoral aux USA

trump1

Le monde s’est réveillé ce Mercredi 9 Novembre 2016 sur un séisme. Donald Trump, candidat républicain a été élu face à la candidate démocrate, Hilary Clinton.

La réalité du résultat de cette élection est-elle en plus un coup dur aux sondages qui ont accompagné le processus électoral en Amérique depuis ses débuts? Que révèle-t-elle sur le peuple américain après ce que, et sur un autre chapitre a révélé la sortie de l’Angleterre  ou Brexit de l’Union Européenne? Deux faits majeurs provenant de deux pays anglophones qui ne manqueront pas d’avoir des répercussions au niveau des relations internationales.

Dans le cas des Etats Unis, le peuple de l’oncle Sam a préféré un milliardaire, homme à droite de la droite qui le mènera assurément vers l’inconnu durant les quatre prochaines années à une femme qui a accumulé une expérience de l’exercice du pouvoir en tant qu’ex-Secrétaire d’Etat et épouse d’un ancien président, mais rendue « cocue » par son ex-Président de mari. Les américains restent-ils pour autant puritains?

Il est clair que le pays du billet vert a opté pour l’argent et au retour à l’esprit beaucoup plus belliqueux des républicains après les deux dernières législatures démocrates. Pauvre monde, prépare-toi, une fois de plus au pire. Tu n’y échapperas pas. 4 ans et peut-être même 8 ans si réélection il y aura.

Ce qui a caractérisé également ces dernières élections présidentielles, c’est que le système électoral américain a proposé en fin de compte deux candidats plus ou moins appuyés par prés de la moitié du corps électoral américain chacun, ce qui constitue en soi un blocage. Une troisième voie n’est pas permise. Est-ce là le signe d’essoufflement du bipartisme américain qui a abouti au résultat que nous connaissons maintenant?

Depuis près d’un an, durant l’avant campagne électorale et pendant cette dernière, que de choses affreuses se sont échangées entre les deux candidats, que de coups bas.

Déjà les problèmes commencent. Effondrement au niveau de certaines places boursières, incertitudes internationales. Il n’est plus sûr, que s’agissant d’une question toutes proche de nous, en l’occurrence la Conférence Mondiale sur le Climat: COP 22 de Marrakech que les USA ne bloqueront pas les recommandations et décisions qui seront adoptées, si il y aura décisions. L’exemple de la Conférence de Kioto se répétera.

Najib Idrissi

El Jadida Scoop

 

Related posts

Leave a Comment