Tourisme en crise? Ce n’est pas seulement la faute aux peurs du terrorisme

harcelement.n-MAROC-TOURISTES-large570

Par :  Mouna Hachim
Le problème avec notre politique touristique, c’est qu’elle a longtemps privilégié les murs artificiels et les décors en carton-pâte aboutissant à la construction juteuse pour ses promoteurs (non pour le tourisme en question) de monstrueux blockhaus sans âme, dépassés dans leur gestion confinant le touriste dans une illusion fantasmagorique, ciblant généralement les étrangers et daignant s’intéresser aux nationaux en temps de vaches maigres, comme pneus de secours.
Le vrai touriste veut plonger dans le réel des habitants avec le maximum de sécurité, qu’il soit homme ou femme, depuis ses balades dans les rues ou sur les plages publiques, les consommations dans les cafés et les pubs, les visites des lieux de culture et de mémoire dans les villes et les campagnes, le logement dans des lieux authentiques à dimension humaine… Or qu’avons-nous à offrir sur ces plans, aux habitants déjà, que nous puissions offrir aux touristes?

C’est sympathique de se lancer dans des élans patriotiques sur nos beautés naturelles qui sont incontestées, c’est encore plus bienfaisant pour le pays de prendre conscience de nos lacunes et de faire du Marocain, sans chauvinisme aucun, la priorité numéro Un.

 

Related posts

Leave a Comment