Stade Al Abdi : à quoi servent tous ces barrages policiers, pour des matchs qui sont joués à huit-clos ?

Cela va  bientôt faire deux ans, que les matchs de notre Botola sont joués devant des gradins déserts.

Néanmoins, nous n’avons pas pour but aujourd’hui, d’attirer l’attention sur les 20 millions de marocains qui se sont déjà fait  vacciner  et pour lesquels, il est plus que temps, de reprendre une vie normale, à commencer par un retour immédiat aux stades.

Non, aujourd’hui, on veut plutôt attirer l’attention sur  ces barrages policiers dressés, à chaque match, autour du stade Al Abdi, avec interdiction de circuler sur toutes les avenues adjacentes au stade, bien que ces matchs se jouent à huit-clos, covid-19 oblige.

Mobiliser un tel effectif quand le stade enregistre une vingtaine de milliers de spectateurs, cela peut se comprendre. Mais mobiliser un aussi grand nombre de policier et dévier la circulation, dès 10h du matin,  pour des  matchs joués sans spectateurs, cela frôle e ridicule.

Comment peut-on se permettre de mobiliser un aussi grand nombre de policier autour d’un stade désert, alors que des citoyens (en danger ou autres circonstances), qui en ont le plus grand besoin, doivent prendre « leur mal en patience », à cause d’un pseudo-manque d’effectif …C’est vraiment difficile à avaler.

Nous rappelons à ces « stratèges », que la vérité d’aujourd’hui, n’est pas nécessairement celle de demain. Les choses évoluent autour de nous et on doit apprendre à s’adapter et don à évlouer avec.

 L’adage marocain, ne dit-il pas que « Arrass Alli Maydour Kodia » ?

Related posts

Leave a Comment