Sidi Moussa et les autres prisons marocaines, sont une fabrique de terroristes et du grand banditisme?

prison2

eljadidascoop

Les prisons sont comme une petite communauté. Elles rassemblent tous types de personnes, innocentes ou coupables.

Au Maroc, les prisons sont toujours pleines à craquer. Rien de spectaculaire jusque là (ou presque!). Ce qui fait vraiment peur c’est que le tiers de ces prisonniers le sont pour consommation de drogue.

Quel est le sort de ces individus ?

Rappelons que, depuis quelques années, le nombre des terroristes incarcérés augmente sans cesse, y compris celui des femmes.

Vous imaginez des cellules regroupant des terroristes et des condamnés pour avoir fumé un joint ?

Plusieurs sources indiquent que le recrutement des terroristes, continue à l’intérieur de la prison.

De nombreux prisonnières et prisonniers, impliqués dans des affaires de prostitution et de vol, sont recrutés dans ces lieux.

Certaines familles de prisonniers affirment que leurs enfants ne sont devenus terroristes que suite à leur séjour en prison.

Nos prisons sont-elles devenues des usines, des fabriques de terroristes ?

Faut-il reparler (encore une fois) de la séparation entre les détenus ?

Pourquoi les terroristes ont-ils toujours un pouvoir à l’intérieur de la prison et peuvent continuer à recruter des jeunes incarcérés pour d’autres affaires, comme la consommation de cannabis, le vol ou encore la prostitution ?

La prison de Sidi Moussa  est un flagrant exemple de cette dangereuse dérive. Pendant  que ceux qui sont censés veiller au bon déroulement des choses, sont préoccupés par leurs micmacs quotidiens.

Une des pires prisons du Maroc, où drogue, alcool, cellulaires (téléphones mobiles)… sont monnaie courante… « ou al7adi Allah. »

A quand des enquêtes improvisées, voire une infiltration de nos prisons, pour mettre à nu l’incompétence de ceux qui sont censés veiller au bon déroulement des choses.

Related posts

Leave a Comment