Sidi Bouzid : les piscines des résidences posent un sérieux problème.

Pas plus loin qu’hier, un homme s’est noyé dans la piscine de sa résidence. Il n’a fallu que quelques secondes au maitre-nageur, pour s’en rendre compte et le sauver. Mais il a suffit que de ces quelques petites secondes, pour que le noyé soit dans un tel état,  que faire appel à une ambulance était devenu une nécessité  et son transport à l’hôpital, aussi.

Que serait-il advenu, si pour s’en rendre compte, le maitre-nageur a mis quelques autres  « petites secondes », avant de réaliser la tragédie qui s’y préparait ?

Que serait-il advenu, si cette piscine, comme tant d’autres à Sidi Bouzid, n’était pas dotée d’un maitre-nageur ?

Le problème que rencontrent les syndics en charge de la gestion de ces résidences est réel. L’argent arrive à manquer, rien que pour payer le gardien et tondre le gazon…alors de là, à avoir les moyens de se payer un maitre-nageur… Et pourtant, pas une seule résidence à Sidi Bouzid, qui ne possède pas une, deux, voire trois piscines.

Par contre, et c’est là où le bât blesse, pas une seule piscine à Sidi Bouzid, n’est dotée d’une alarme, au cas où un bébé, un enfant en bas-âge, une personne, malade, âgée  saoule…y tombe la nuit ou à un autre moment où personne n’en faisait attention.

Pas une n’est dotée, ne serait-ce que  d’une grande bâche, à même de parer à de tels accidents…

Beaucoup ignorent, à ce jour, jusqu’à l’existence de tels moyens de précaution et de sécurité .

On doit cesser d’Attendre, car c’est devenu presque la règle dans tous les domaines,  que des dizaines de vies soient perdues, avant d’imposer à chaque résidence la présence d’au-moins un maitre-nageur et  qu’en dehors des heures des baignades, ces piscines soient dotées d’alarmes ou couvertes de bâches.

Est-ce trop demander ?

Wa fi9 a Toufi9… (À bon entendeur…)

El Jadida Scoop  

Related posts

Leave a Comment