Saloperie de journée de la femme !

Par : Rabiâ Franoux Moukhlesse (eljadidascoop)

Oyé, oyé, oyé !

Les femmes, votre journée est  pour aujourd’hui. Profitez bien de votre 364ème jour d’esclavage avant d’avoir droit à votre journée à vous. Votre boulanger va vous offrir une petite fleur. Votre parfumerie un petit bon d’achat. Votre patron vous fera sans doute un clin d’œil complice tout en oubliant de calquer votre salaire sur celui de vos collègues hommes mais, cerise sur le gâteau, il ne vous pincera pas les fesses ce jour, par respect…

femmes.plage000

Ah, la journée de la femme ! Dès le matin, votre mari et vos enfants qui ne font jamais rien à la maison hormis ajouter au désordre quotidien, vont certainement vous faire un bisous spécial du matin en vous apportant le petit déjeuner qu’ils ont l’habitude de prendre sans se soucier que vous ne preniez jamais de céréales le matin et que le café est sans sucre pour vous…

Toute la journée on va vous souhaiter une bonne journée de la femme pour s’acheter une bonne conscience pour le reste de l’année.

Avec de la chance, au resto de midi, le patron vous trouvera une petite place assise alors que d’habitude il vous envoie déjeuner sur le comptoir en prétendant ne pas avoir de place. Cela ne l’empêchera d’ailleurs pas de loucher sur vos fesses au moment de vous asseoir, faut quand même garder certains réflexes !

Les collègues aussi sont sympas bien que cela ne les empêchera pas de vous refiler tout le boulot qu’ils ne font pas mais ce jour-là ce sera avec un petit sourire et en vous remerciant.

Toute la journée, vous allez croiser des petits regards condescendants et vous aurez droit à la même sacro-sainte phrase de « bonne fête les femmes » ou « c’est votre journée » et toujours avec cet air mielleux et faux cul.

En rentrant le soir, rebelote cette dégoulinade de bons sentiments. Le mari et les enfants voulant vous faire plaisir vont massacrer une recette pourtant simple et vous saurez d’avance que la tonne de vaisselle non nécessaire pour faire cela ne vous sera pas épargnée pour le lendemain. Mais après tout, le lendemain tout rentrera dans l’ordre !

femmes.8mars

Vous allez même assister à toute cette soirée assise en bouillonnant de rage dans le canapé et en regardant les infos débiles qui ne parleront que de cette fichue journée.

Et vous resterez figée, les dents serrées avec un mi sourire aux lèvres en pensant à toutes les inégalités que vous subissez. Au niveau salaire, dans l’avancement au travail, dans les possibilités d’obtenir des postes à responsabilité, dans la gestion du quotidien avec son lot de tâche ménagères et le temps passé à s’occuper des enfants, dans le fait d’avoir interrompu votre carrière à l’arrivée de ces mêmes enfants, de devoir subir des phrases grossières voir même des gestes déplacés de la part de pauvres impuissants du bulbe dans les transports en commun et tout ceci dans l’indifférence générale, dans votre choix de tenue pas trop sexy afin de ne pas se faire violer, dans votre regard dans la glace passé la quarantaine en vous demandant si malgré les années votre compagnon ne va pas se barrer avec une plus jeune… tout ceci l’espace d’un clin d’œil, d’un souffle… et alors là, vous pourrez vous caler dans le canapé, fermer lentement les yeux et vous dire qu’il faudrait supprimer cette « putain de journée de la femme » qui, chaque année, vous rappelle la misère de vos 364 autres journées.

Related posts

Leave a Comment