Rencontre-signature autour du livre : « Des vétérinaires au Maroc sous le Protectorat français »

eljadidascoop

En marge de la 9ème édition du Salon du cheval d’El Jadida, l’Ordre Nationale des Vétérinaires (ONV) organise à son stand une rencontre-signature autour du dernier ouvrage du Pr Jamal Hossaini-Hilali, vétérinaire et enseignant chercheur à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II et ceci à 15.00h le samedi 15 octobre 2016.

« Des vétérinaires au Maroc sous le Protectorat français » tel est le titre, un peu vetsurprenant, donné par l’auteur à son dernier opus. C’est le résultat d’une recherche longue, minutieuse et basée sur des sources rares et dispersées. Dans ce livre, édité chez Adrar éditions à Rabat, de 192 pages, illustré par des photos anciennes dont beaucoup sont inédites, Jamal Hossaini-Hilali nous livre les portraits de plusieurs  vétérinaires qui ont exercé au Maroc durant le Protectorat français (1912-1956) et qui ont marqué l’Histoire de cette période. Certains allèrent bien au-delà de leur strict rôle de « médecins des bêtes » et vont se distinguer dans d’autres domaines. Henri Velu va briller dans le domaine de la recherche scientifique ; Mattéo Brondy va  figurer parmi les plus grands artistes peintres de cette période ; Emile Eyraud va être connu dans le domaine du journalisme et de la politique. Profitant de cette esquisse de la vie et parcours des vétérinaires, le lecteur trouvera aussi des éléments inédits de l’histoire d’une profession, la médecine vétérinaire, et d’un secteur d’activité, l’élevage.

Dans la préface signée par Claude Milhaud, membre émérite de l’Académie vétérinaire de France, et fin connaisseur de l’histoire vétérinaire tant militaire que civile, on peut lire qu’ « Avec l’objectivité du scientifique qu’il est,  et le goût du factuel qui caractérise le physiologiste, Jamal Hossaini-Hilali dresse, en filigrane et  à travers les activités de chacune ces diverses  personnalités,  un bilan informel qui ne peut être, bien entendu, exhaustif mais qui révèle au lecteur attentif l’action bénéfique  et les faiblesses du service de l’Elevage du Protectorat ».

Dans un rappel justifié, Jamal Hossaini-Hilali, évoque le contexte historique de l’instauration du Protectorat français tout en mettant en exergue l’intérêt que représentait le Maroc par sa richesse animale en viande, laine, cuir et œufs. A ce titre, l’auteur dépeint, avec précision et détails, la naissance des administrations, laboratoires et fermes expérimentales liés à l’élevage et la médecine vétérinaire : Service de l’élevage, laboratoire vétérinaire de Casablanca, Institut Pasteur de Casablanca et Tanger, Institut de Biologie animale à Rabat, Ferme expérimentale d’Aïn-Jemaâ, Foundoq américain de Fès etc…

Jamal Hossaini-Hilali est titulaire d’un doctorat en médecine vétérinaire et d’un doctorat d’Etat ès-sciences agronomiques. S’intéressant à l’histoire des sciences vétérinaires, il a publié quelques études dont on peut citer : « Aperçu historique sur l’élevage de l’autruche au Maroc» ; « Les premiers vétérinaires marocains de l’Ecole française » ; « De la féminisation de la profession vétérinaire au Maroc » ; « La recherche vétérinaire sur le cheval au Maroc » ; « Revisiter l’œuvre d’Abû Bekr Ibn Badr Albaytar : le Nâcéri ». « la médecine vétérinaire dans la revue Maroc médical (1912-1956)». Jamal Hossaini-Hilali est actuellement professeur de physiologie animale à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan-II, Rabat, Maroc. Il a publié plusieurs articles relatifs à différents aspects de la physiologie animale dans des revues spécialisées et à comité de lecture (voir Google Scholar) ainsi que de nombreux articles à grande audience et de vulgarisation.

Ce livre est distribué par La Librairie Internationale, Rabat, et sera disponible dans quelques librairies de Casablanca et Rabat.

Related posts

Leave a Comment