Religion, santé et identité, le cocktail Molotov du Docteur Faid

faid

 UNICONSO

De la libre antenne aux invités spéciaux, ces «experts» ont-ils la moindre conscience que chaque phrase prononcée peut s’avérer une arme utilisée par un jeune ou une potion tentée par une femme illettrée ? Les discours de ces «experts» sont-ils contrôlés, minutieusement passés au peigne fin par l’autorité de régulation, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) en l’occurrence ?
C’est en tout cas la question que se sont posée plusieurs internautes marocains, à l’instar de Najib El Mokhtari. Ce dernier s’est penché sur un intervenant particulier : le docteur Mohamed Faid, ex-chercheur au département des sciences de l’alimentation et de la nutrition de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV). Présentant à la fois la thèse présentée par le nutritionniste et l’antithèse issue de recherches effectuées sur des banques de données, il est revenu, dans un long post sur Facebook, sur plusieurs informations et conseils, prononcés par Mohamed Faid, lors de son passage dans une radio privée marocaine, ou encore lors de conférences.
Mélangeant populisme et conservatisme, le docteur s’attaque tantôt aux vaccins qui provoqueraient selon lui l’autisme, tantôt aux dentifrices, importés d’Occident, et qui provoqueraient des caries jusqu’à la perte des dents. Il n’hésite pas d’ailleurs à mélanger religion, santé et identité, pour parler de la fabrication du cancer, ou encore d’évoquer des théories «complotistes» où il accuse la France de faire en sorte que le Maroc reste reculé en matière de nutrition. Le tout avec un discours qui, oubliant sa posture médiatique et le nombre important de personnes qui suivent son actualité, s’introduit jusqu’aux maisons des Marocains. Ces derniers font rarement le distinguo entre docteur (au sens académique) et docteur en médecine alors que l’intéressé enlève souvent sa casquette de nutritionniste pour emprunter à tort celle de cancérologue. Des Marocains sont désormais convaincus qu’il suffit de boire règulièrement du thé vert avec du miel pour ne jamais croiser la route du cancer et même ne plus avoir besoin de consulter un médecin de toute sa vie.

Related posts

One Thought to “Religion, santé et identité, le cocktail Molotov du Docteur Faid”

  1. frifra

    Des individus comme lui sont irresponsables.Pour moi ,il a raté sa vocation de savant fou. Je me demande pourquoi il fait des vidéos entouré de beaucoup de livres?(demander aux psycanalystes, vous aurez la réponse. question de manque.Manque de quoi?je laisse chacun chercher de son côté).J’attend le jour où il nous parle d’un fait nouveau,parce que jusqu’à
    maintenant, il ne fait que répéter ce que d’autres PROFESSEURS en médecine ont relaté avant lui et qui eux font des recherches sérieuses aux laboratoires( Dr RAOUT,Dr JOYEUX …ect)
    Mais le problème des gens qui le suivent, est qu’is n’ont pas le sens de la critique , et se contentent de ce qu’on leur dit sans aller chercher ailleurs alors que nous vivons dans l’ère
    d’internet pour tous.
    Quand j’ai appris que je n’étais pas un homme(parce ce que je ne peux pas égorger un mouton, ni même pas un poulet, trop sensible) , j’ai compris qu’on affaire à un fou dangereux, et
    je pèse mes mots.

Répondre à frifra Annuler la réponse