Raja de Casablanca : Une dette de 165 millions de dirhams

raja

 espacemre

« Le Raja de Casablanca est dans une situation de faillite de fait » a déclaré Saïd Hasbane, le nouveau président du Raja de Casablanca dans un point de presse tenu vendredi dernier. Selon M. Hasbane, la dette du grand club de la métropole s’élèverait à 165 millions de dirhams, ce qui place le club dans une situation de banqueroute. Autant dire que le mandat du nouveau patron du Raja s’inscrira vraisemblablement dans une logique d’assainissement des finances, au lieu de prioriser les résultats, mission première d’un club de cette dimension. Cette vénérable institution doit de l’argent à tout le monde. Aux joueurs sous forme de lourds arriérés, à la FRMF, à la FIFA, aux fournisseurs…Et les rentrées prévues sont inversement proportionnelles à la dette contractée. Qui est responsable de ce désastre financier? L’avenir nous le dira, mais le bon sens et la transparence requièrent que l’on pointe du doigt ceux qui ont fait prendre à la famille du Raja des vessies pour des lanternes. Dans un tel contexte, le futur proche s’annonce plutôt sombre…

Related posts

Leave a Comment