Omar Sharif est mort

omar.charif

Une légende du cinéma s’est éteinte. Omar Sharif est décédé aujourd’hui en milieu de journée au Caire, suite à une crise cardiaque. Il se trouvait dans un hôpital spécialisé pour les patients atteints d’Alzheimer.

Né en 1932, fils d’un marchand de bois d’Alexandrie, la deuxième ville d’Egypte, Omar Sharif – né Michel Shalhoub – avait reçu deux Golden Globes et une nomination aux Oscars en 1963 pour le rôle de Sherif Ali dans Lawrence d’Arabie, de David Lean, où il donnait la réplique à Peter O’Toole.

Au Collège britannique Victoria d’Alexandrie, il étudie les mathématiques, la physique, le français ainsi que cinq autres langues, qu’il parle plus ou moins couramment : l’arabe, l’anglais, le grec, l’italien et le turc. Après avoir obtenu un diplôme en mathématiques et physique à l’université du Caire, il retourne  en Égypte où il est découvert par son compatriote, le cinéaste Youssef Chahine, qui le fait débuter dans Le démon du désert, pour lequel l’acteur prend le nom de « Omar El Sharif ».

Deux ans plus tard, Youssef Chahine le fait jouer dans Les Eaux noires, dans un rôle vedette, face à la star égyptienne de l’époque Faten Hamama qu’il épouse en 1955, et avec qui il a un fils. Ils divorceront en 1968, et Omar Sharif ne se remariera pas.

En Égypte, Omar El Sharif devient une grande star du cinéma en tenant la vedette de 26 films égyptiens.

En 1965, il récidive avec un triomphe mondial dans le Docteur Jivago, une autre réalisation de David Lean, pour lequel il obtient cette fois le Golden Globe Award du Meilleur Acteur en 1965, pour son rôle du poète médecin russe Youri Jivago.

Omar Sharif joue alors dans plus de 60 films américains et français, entre autres avec des personnalités comme Anthony Quinn, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo, Barbra Streisand, Henri Verneuil…

Omar Sharif est également un des joueurs de bridge les plus célèbres du monde. Il a signé un livre de bridge ainsi que des commentaires sur des donnes pour plusieurs journaux internationaux.

Related posts

Leave a Comment