Non mais allô quoi?

Par: Rabéâ Franoux    franoux(eljadidascoop)

Voilà quelques jours que le Maroc se passionne pour l’affaire Saâd Lmjerred… Vous savez ce chanteur beau gosse adulé dans le pays du couscous.

En gros, pour les gens qui n’ont ni télévision, ni journal, ni internet, voilà un type qui est emprisonné en France suite au dépôt d’une plainte pour viol. Le jeune homme n’en ai pas à son coup d’essai, puisqu’il a déjà eu le même genre d’ « ennuis » aux Etats Unis mais, je précise, n’a jamais été condamné. Cela veut dire que sa culpabilité n’a jamais été établie.

lamjarrad15

Pour être claire, et pour préciser aux fans de série américaine qui ont passé leur master de droit devant les Experts de Miami, il faut savoir qu’en France comme au Maroc, une fois la plainte déposée, c’est l’Etat qui gère. Oh, bien sûr, on peut toujours faire pression sur la soit disant victime ou lui  proposer de l’argent pour qu’elle retire sa plainte, mais il faut qu’elle soit sacrément convaincante pour que le Ministère Public décide d’arrêter les poursuites. Et si elle va jusqu’au bout, elle touchera bien quelque chose pour compenser le préjudice, mais nous sommes loin des sommes astronomiques que l’on peut observer aux US. Donc pour celles et ceux qui défendent le présumé innocent en arguant que ce n’est qu’une arnaque d’une fille de petite vertu, merci de lire un vrai livre sur le sujet.

Au-delà de la polémique, du « il l’a fait, il l’a pas fait » dont, finalement je me fous plus royalement que le Roi qui n’a pas besoin d’être éclaboussé par cette affaire, une chose m’énerve profondément : le parti pris de certains marocains et marocaines.

lamjarrad5

Soit. Que certains marocains soient d’une mauvaise foi évidente est presque normal. Solidarité masculine, le « on ne sait jamais le jour où ça m’arrive j’aimerais bien m’en sortir aussi » et puis de manière générique, la mentalité masculine qui nous rappelle que les hommes ont 99% de gênes en commun avec les porcs, ce qui est un comble en terre musulmane mais bon. Les Hommes, les vrais, les Bons sauront que je ne parle pas d’eux car, faut pas déconner non plus, j’en connais et je ne tiens pas à divorcer à mon âge !

Par contre, pour les marocaines, c’est une autre histoire. Je constate que nombre d’entre elles prennent sa défense alors qu’on leur a rien demandé. Leurs arguments me laissent pantoise ; il est génial, il chante bien, écoutez comme il fait bien sa prière et avec qu’elle voix… Non mais allo quoi ? On a combien de Nabila dans ce pays ? On part d’où ? Et on va où ?

Dans ce monde globalisé, on voudrait se rapprocher de l’exemple européen ou américain. On le rêve sachant, que même là-bas, une femme n’est pas l’égal d’un homme. Mais nous, nous savons bien que cette différence est encore très présente au Maroc. Je ne parle pas des classes populaires (ce qui n’est pas péjoratifs) mais où les femmes n’ont pas reçu d’éducation et suivent les coutumes ancestrales qui leur sont imposées leur expliquant bien que la femme est l’inférieur de l’homme. Je ne parle pas non plus de religion et de celles qui interprètent la soumission comme un commandement. Je parle de celles qui sont soit disant ouvertes d’esprit, ont fait des études, vivent à l’ « européenne », sortent, travaillent, vivent… Se rendent-elles compte de la situation de la femme au Maroc et du chemin qu’il reste à parcourir ? Entre un salaire inférieur à poste égal, le peu de femmes ayant des postes de responsabilités dans les entreprises et dans le monde politique, la non égalité des droits dans l’héritage, le système de tutorat (wliya) toujours présent… A celle- là, j’ai envie de leur dire de s’occuper de leur cas avant de prendre parti n’importe comment. De s’investir et de favoriser l’éducation des enfants de la nouvelle génération (car tout passera par-là), de militer pour les droits des femmes, de faire du lobbying dès qu’elles le peuvent, d’expliquer à leurs proches qu’elles sont bien l’égale d’un homme… enfin tout pour faire avancer ce pays que j’aime tant.

Et, à défaut, si elles ne se sentent pas capables de la moindre parcelle de lucidité dans la condition féminine… surtout qu’elles laissent faire les grandes filles qui se battent au quotidien pour un monde meilleur pour elle en s’abstenant de propager des bêtises sur la toile.

Non mais allo quoi ?

Related posts

Leave a Comment