Much Loved : Censuré, au nom d’une certaine… « morale » !!!

loved

Par: Mouna Hachim

Voilà, le film est interdit, car selon le communiqué du Centre cinématographique marocain, portant atteinte «aux valeurs morales, à la dignité de la femme marocaine, mais aussi à toute l’image du Maroc».
Maintenant, le réalisateur est officiellement auréolé de la couronne des martyres, permettant de vendre doublement sa salade à l’international ;
Les acteurs locaux peuvent changer de famille, de métier maintenant que leur travail ne peut être vu que dans la clandestinité et qu’ils sont livrés à leur sort en bons parias que personne ne respecte ;
Les citoyens peuvent dormir tranquilles, traités avec toute la protection due à leur rang de mineurs sous tutelle ;
L’image du Maroc est archi-sauve et les libertés garanties par la Constitution ne peuvent être violées que dans une vue de l’esprit. Benkirane n’avait-il pas annoncé cette semaine à la CNN arabe : qu’une « large liberté est exercée sans restriction quelconque » et que « celui qui prétend que des restrictions sur les libertés existent dans le royaume est mal-informé, irréaliste ou malintentionné ».
Alors, changez de sujet bande de nihilistes, le gouvernement veille sur nos valeurs morales et sur notre dignité. Le film est interdit, la prostitution n’existe plus. Alléluia!

Related posts

Leave a Comment