Moulay Abdellah, Un Moussem, une culture…ou l’histoire de certains « toubibs » marocains hors du commun

Qui pouvait ne pas se sentir fier d’être marocain devant les prodigues accomplis par des médecins d’un style nouveau, je dirais même révolutionnaire, en ce début du 21ème siècle et ce, dans un anonymat presque total ?

Des maladies considérées, jusqu’alors, comme difficilement guérissables n’ont aucun secret pour eux ! Et magnanimes, quelques dirhams leur  suffisent, tant pour la consultation, que pour les médicaments.

LES POTIONS MAGIQUE

Quand je pense que de nos jours, il existe encore des ingénus qui continuent à aller se faire soigner aux prix forts, des fois même à l’étranger, sans atteindre le résultat escompté alors que pas loin de chez eux et plus précisément au Moussem de Moulay Abdellah, pour ne citer que ce dernier, tout est à portée de main.

Et si vous faites partie de ceux qui ont peur des blouses blanches, sachez que ces génies de la« médecine » dite traditionnelle, dégagent une telle assurance et une telle confiance en eux que vous vous en voudrez d’avoir si longtemps tardé à les consulter.

En témoigne l’affluence de tous ces gens qui, souffrant de maladies bénignes ou graves, viennent pour se faire examiner et avoir accès aux « potions magiques » qui vont permettre leur rétablissement.

 Quel bonheur et quelle fierté de mes compatriotes, quand je vois ces « toubibs marocains » hors du commun atteindre de tels résultats et de telles réussites. De réussir là où les plus grands professeurs au monde ont exprimé leur impuissance. Des toubibs capables de rassurer contre des maladies qui font trembler le monde.

Ces toubibs ne sont pas le privilège de quelques nantis, comme on le voit dans certaines cliniques, au Moussem de Moulay Abdellah, ils ne se cachent nullement et ne demandent qu’à aider leur prochain.

Ah si Mère Theresa était encore de ce monde et avait pu voir toute cette magnanimité et cette bonté de son vivant.

Personne ne risque de rater la rencontre de ces guérisseurs dans le Moussem. Car munis de leurs hauts parleurs, c’est haut et fort qu’ils vantent les effets bénéfiques de leurs diverses potions. Et, prenant à témoins les « patients », ils défient quiconque mettant en doute la moindre de leur parole.

« JAB ALLAH ACHIFA »

J’ai déjà entendu parler dans mon enfance de la potion magique d’Astérix, mais celle du Moussem de Moulay Abdellah semble si appétissante, si incroyablement réussie, que j’en soupçonne les auteurs d’être de vrais cordons bleus.

Comment diable ne pas croire les prodiges de ces « toubibs », quand on entend de ses propres oreilles, une femme qui était jadis stérile, ou un homme qui avait une tumeur, confirmer tous au « toubib » leur guérison en répétant : « Jab Allah Achifa » ! Et toute l’assistance de répondre en une seule voix, pareille à des disciples envoûtés, « Al hamdou Lillah ».

C’est à croire que ce jour là, tous les Saints de l’univers et tous les « Salihines » d’Azemmour, d’El-Jadida et région, se sont donnés rendez-vous dans ce Moussem entouré géographiquement comme par hasard, par de vaillantes sentinelles…. des Saints : Sidi Moussa, Sidi Mohammed Echalh, Moulay Abdellah Amghar, Lalla Zahra et le fameux… « Sidi Zekri ».

Quant aux dentistes, ils étalent comme un trophée, toutes les dents qu’ils ont réussi à arracher. Une sorte de preuve à l’appui pour tout énergumène qui oserait mettre, éventuellement, « leur compétence » en doute.

Et s’il arrive, de temps à autre, qu’ils se trompent de dent et qu’ils vous arrachent celle qui est saine, qu’à cela ne tienne, pas de panique, ils vous arracheront les deux au prix d’une !! Preuve en est, que ces « toubibs » vêtus d’une simple jellaba, au diable la Pub …ne sont nullement matérialistes !!

Devant tant d’ingéniosité de la part de nos « toubibs », devant tant d’humanisme, devant tant de succès, dépassant parfois nos frontières, on ne peut qu’applaudir pour toutes ces prouesses accomplies en« médecine » au Moussem de Moulay Abdellah.

Vive les toubibs du Moussem de Moulay Abdellah ! Que la Paix d’Allah soit sur vous

Abdellah Hanbali

Related posts

Leave a Comment