Maroc : Élections et Régionalisation

cherkaoui

Par Dr. Said EL Mansour Cherkaoui

Nouveau Test Démocratique et Ancien Défi Économique

Méditer sur le contenu et le message de ce poster qui est à propos du Joyau de la démocratie occidentale dans toute sa splendeur, la Dernière Frontière de ce Monde Démocratique et Libéral, en occurrence la Californie.  Le tableau ci-dessus est d’un ami, et parle du double langage et de la double personnalité des politiciens avant les Élections et après les élections.

« AMERICAINS QUAND VOUS AVEZ BESOIN DU VOTE DES MASSES PAUVRES, VOUS FAITES UNE CAMPAGNE POÉTIQUE ET UNE FOIS ÉLU ET AU BUREAU, VOUS GOUVERNEZ PATHÉTIQUEMENT »

Par la traduction vous avez une adaptation non pas seulement linguistique mais institutionnelle et réfractaire de la représentation élective sans frontières territoriales, partisanes ou d’orientation idéologique.

Avec l’intrusion de la Télévision et du pouvoir virtuel, le Maroc se verra englober aussi dans le phénomène de la Polibrity où les mandats deviennent des postes a promouvoir et à acheter et à acquérir par le plus offrant  des « donateurs ».

Pour le reste des masses, on tient un discours conciliant et séduisant pour  cueillir leur voix, comme on ajoute un fertilisant à une terre déjà bien arrosée et submergée par les grands intérêts et leurs coalitions nationales et internationales et dont les produits sont des Cash-Crop destinés à l’exportation et passent sous le nez de ses propres travailleurs.

C’est le prix de l’intégration Globale et la démocratisation cherchant à atteindre un statut de pays Émergeant a tous les prix, même celui de brader les fondements de la nationalité économique et financière marocaine et de parachever une reconnaissance bidonne des grandes banques internationales.

Les États-Unis d’Amérique et le Pouvoir de l’Argent:

cherkaoui1

Said El Mansour Cherkaoui’s photo.

Le précédent tableau il est de ma propre création ou je mets en risée et dénonce la conduite de la politique, puisque c’est l’intérieur d’une voiture avec le tableau de bord et le pare-brise a travers une prise de vue du siège arrière et cela représente l’invasion et la domination de l’argent dans la politique Fédérale et des États aux États Unis.

C’est la stratégie des Démocrates et des Républicains Américains, ils mettent en place un système de deux partis qui se substituent au pouvoir sans changer le pouvoir et cela rend la politique comme une pièce de monnaie, elle a deux faces mais en fin de compte possède la même valeur et sert pour le même marchandage. Ce qui fait que pour l’électorat et les citoyens américains, comme on dit bien chez nous, plus  ça change plus ça continue d’être la même chose, « le Changement dans la Continuité » et la marche vers le pouvoir par « La Force Tranquille » selon les deux fameux slogans qui avaient contribué a l’élection de François Mitterrand a la Présidence de la France

« Yes we Can », fut la contrepartie  aux États Unis pour Barack Obama,  Au fait, les élections présidentielles ont une participation de 11% de l’électorat Américain, alors où est la légitimité du système. Elle est dans les coffres des grands boursiers qui facilitent par leur donations l’élection de ceux qui peuvent les représenter le mieux et défendre leurs intérêts le mieux aussi.

cherkaoui2

Les Principaux Indicateurs de la Croissance Économique au Maroc:

Carte du Maroc

PIB : $ 98 B En Décembre 2013

Croissance du PIB: 3,5%

PIB / habitant: $ 3,000

Balance commerciale: – 8,7%

Population: 32,6 M

Dette publique en % du PIB: 71%

Chômage: 9,0%

Inflation: 1,2%

Ces chiffres sont révélateurs de l’existence du déséquilibre économique structurel et d’un malaise social dans l’entité marocaine.  Tentant d’éviter le pire, le Maroc adopta une politique de relance et de stabilisation dès 2014, avec une stratégie dite industrielle s’étalant sur la période de 2014-2020 qui est encore une fois tournée vers l’extérieur comme le pourvoyeur de remèdes.  En effet, l’attrait des sociétés étrangères est considéré comme une  thérapie contre le chômage latent.  Un camouflet pour le capital privé marocain, puisqu’il ressort que cette stratégie à double tranchant stigmatise les entreprises marocaines comme étant incapable d’absorber le chômage.  Le Maroc offre une image déductive pour séduire les investissements directs étrangers en mettant l’accent sur l’existence de la faiblesse des salaires et cela tout en mettant en réserve un fonds de 1.8 milliard EUR de soutien aux entreprises voulant entreprendre au Maroc.

« Le chômage (9,6%), en hausse ces dernières années, touche particulièrement la tranche d’âge des 15-24 ans, et les jeunes diplômés. Le taux de pauvreté reste l’un des plus importants de la zone méditerranéenne, 15% de la population vivant sous le seuil de pauvreté. Il existe en outre de fortes disparités régionales en termes de développement. Mi-2015, des élections locales et régionales permettront de dresser le bilan du parti du premier ministre, le PJD, au pouvoir depuis 2011. » –

Pour plus de détails, voir:

http://www.lemoci.com/pays/maroc/#sthash.gKkgaEpM.dpuf

Même en tenant en compte juste ces chiffres conservateurs, on constate que le Maroc demeure ancré dans une position dépendante des aléas de la conjoncture internationale et des bons vouloirs des décideurs étrangers.  De même, les instances étrangères qui facilitent l’exportation du capital et des produits en France considèrent le Maroc sous cet angle résumé dans ces deux tableaux:

POINTS FORTS

Ressources naturelles et agricoles, important potentiel touristique.

Position géographique favorable, à proximité du marché européen.

Stratégie de montée en gamme et de diversification de la production, dans l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, l’off-shoring, la chimie, la pharmacie, le textile/cuir, l’agro-alimentaire.

Politique de stabilité macro-économique.

Engagement de réformes politiques.

POINTS FAIBLES

Économie encore très dépendante du secteur agricole.

Pauvreté, inégalités, disparités régionales et chômage (des jeunes en particulier), sources de tensions sociales.

Productivité et compétitivité insuffisantes.

Vulnérabilité de l’activité touristique à la conjoncture européenne et à d’éventuelles actions terroristes.

Insuffisances en matière d’environnement des affaires.

Est ce la Régionalisation Une Alternative Efficace pour le Maroc:

Choisissez une région :

cherkaoui3

Pour corriger les effets du marasme au Maroc, la réalisation d’une croissance économique authentique doit favoriser en premier, le renouvellement régional des structures nécessaires à sa traduction sociale et politique.  La Région devrait être le berceau pour la formation des cadres et la qualification technologique de la main d’œuvre, l’attrait et la réalisation des investissements d’infrastructure et la légalité des opérations adjacentes et conséquentes.

La région en tant qu’espace économique ne doit nullement devenir une enclave introvertie mais une structure productive intégrée dans une perspective locale, régionale, nationale et internationale.  Toutes les affinités et les particularités de chaque région sont ainsi mises en valeur avec des moyens de fructification et d’enrichissement.  Cette approche doit donner la priorité à la Valeur Ajoutée de ces régions dans le processus de réhabilitation des régions intérieures du Maroc.   Ces régions demeurent dégarnies par une faiblesse des allocations budgétaire vu leur niveau de contribution fiscale doivent être réévaluées en fonction et à l’échelle des autres régions limitrophes et celles au delà des frontières nationales.

En effet, une revalorisation des ressources locales et régionale est à entreprendre par la mise en place de paramètres de désignation et d’attribution des normes de qualité nationale et internationale.

Pour cela, le Maroc ne peut plus s’orienter vers une régionalisation strictement régionaliste néocoloniale et subcapitaliste mais a travers une politique d’intégration multiforme et multidimensionnelle y compris au niveau de toute la Méditerranée Septentrionale, l’Afrique Maghrébine et Subsaharienne.

 

En d’autres termes, l’état Central doit se réinvestir d’un rôle primordial dans l’instauration d’une discipline fiscale, légale et constitutionnelle afin de réglementer et de régler la création et l’insertion ainsi que le contrôle d’un ordre effectif et discipliné entre les objectifs, les ressources et les priorités au niveau des dépenses budgétaires.

Contact information: saidcherkaoui24@gmail.com

Related posts

One Thought to “Maroc : Élections et Régionalisation”

  1. Aziza El Kadiri

    Moulay Saïd.
    Le Maroc, ces dernières années avance rapidement, à voir les réalisations et ceci grâce à la jeune élite intellectuelle qui veut oeuvrer pour un Maroc nouveau. La compétition, de nos jours s’impose et il est temps que celle touche tous les secteurs et qu’il ait compétition entre les élites de tous bords. De plus, il faut qu’il y ait circulation entre elles et non cumuls des mandats. Par discipline et par spécialité, mettre les « bonnes personnes » aux postes adéquats. Il faut encore un peu de temps, clientèlisme, copinage sont encore présents. Lenteurs de la bureaucratie car certains esprits freinent la rapidité du service. Nous sommes à l’ère de la haute technologie, de l’internet … pourtant faut encore aller chercher (vous avez pourtant votre CIN), paperasse pour légaliser. .. donc toujours intermédiaires. Qui dit intermediaire ( mot que je desapprouve), renvoie à votre manque de liberté, ceci dans un environnement pas encore totalement éduqué. Bref, Moulay Saïd, nous avançons à pas de géant, l’éducation, la culture sont les seules armes au développement.

Leave a Comment