Les méduses infestent la méditerranée  

meduse 1

Par: Abdellah H

La méditerranée est envahie par des méduses brunâtres et très petites de taille, comparées à celles dont on a l’habitude à El-Jadida.

Petites de taille certes, mais dont les « décharges électriques » font mal,  très mal.

Est-ce le signe d’une invasion généralisée de ces animaux marins sur l’ensemble de nos côtes ou est-ce limité aux seules villes côtières du royaume ?

Faute de données antérieures, il est difficile de fournir le moindre chiffre sur l’évolution de leur biomasse. En revanche, on constate de plus en plus souvent leurs effets ravageurs près des côtes où elles pullulent.

Les méduses, il en existe un millier d’espèces, rattachées à la famille des cnidaires.

Actuellement, et en plus des  baigneurs qu’elles brûlent, elles sont aussi devenues la hantise de pêcheurs, car elles empoisonnent marins et poissons et rendent les filets quasi impossibles à remonter, tant elles pèsent lourd.

Si une multitude de facteurs déclenchent l’arrivée des méduses, selon un spécialiste du coin,  deux d’entre eux semblent avoir une importance particulière: «l’orientation des vents et des courants marins joue un grand rôle en les rabattant, ou non, vers les côtes et la température de l’eau a également un impact certain».

Première touchée cette année, la méditerranée et sa température de l’eau qui grimpe jusqu’à 27°C ces jours-ci. Second facteur, l’absence de vents forts, qui pourrait avoir comme conséquence de faire stagner les méduses sur les plages.

En attendant des jours meilleurs, les méduses continuent de faire des ravages parmi les baigneurs et aussi parmi certains enfants qui les prenant pour des poissons, cherchent à jouer avec.

Related posts

Leave a Comment