Les mauvais recrutements du DHJ peuvent causer sa perte.

dhj.m

Recrutement de Mamadou NIANG

ELJADIDASCOOP

Que se passe-il très exactement au sein du DHJ ?

Qu’est ce qui fait qu’un jour, les dirigeants   font l’impossible pour faire signer  certains joueurs qu’ils nous qualifient d’oiseaux rares, puis quelques mois  plus tard, chercher un arrangement à l’amiable, pour s’en séparer ?

Qui sont les véritables responsables derrière ces recrutements ?

Est-ce que les entraîneurs qui se sont succédé au club ces dernières années en étaient informés?  En avaient-ils  donné leur feu vert pour ces recrutements ? Et dans l’affirmatif, ne doivent-ils pas s’expliquer  en public ?

Pourquoi tant d’erreurs d’appréciation en joueurs de qualité ?

Qu’elle en est réellement la cause ? Méconnaissance en joueurs de talent ou autre… ?

Comment aller chercher un Niang au Sénégal, pour découvrir, une fois le contrat (de plusieurs centaines de millions de centimes) signé, que le joueur est malade et a besoin de subir une opération ?

Qui en est responsable de ce recrutement ?

Pourquoi, et comme le fait tout club professionnel qui se respecte, ce joueur n’a passé aucune visite ou test médical avant son recrutement ?

Qui a donné le feu vert pour la signature d’un contrat de 2 ans ,  ayant coûté environ 200 millions de centimes, avec un Saâssaâ (blessé), alors que tout le monde savait, y compris ses medecins, que la nature de sa blessure, hypothéquait grandement son comeback ?

Pourquoi refuser les 100 millions de centimes  que réclamait Zouhair Laâroubi, pour  engager à la place,  un Al Askri à 130 millions, en plus du « fameux » Mehdi Meftah (WAF).

dhj.wac

Zouhair Laâroubi

Si Al Askri qui avait signé pour une année renouvelable avec le DHJ, est toujours en négociations avec le club, le gardien Miftah et suite à ses piètres exhibitions de l’année dernière, fut « remercié »  après qu’un  arrangement à l’amiable, qui coûta plusieurs dizaines de millions de centimes à la trésorerie du club, fut trouvé.

Cette année encore, le gardien Ezzoumi de RBM que le club vient d’engager, presqu’à la hâte, ne semble pas  faire l’unanimité autour de lui. En témoigne ses multiples prestations lors des matchs de préparations et les 4 buts encaissés, de la 1ère journée de la Botola, contre l’IRTanger…sans parler du but-gag, encaissé contre…Souk Sebt.

Combien de jdidis apprécient le rendement  d’un Ba Maâmar ou d’un Laâroussi,  engagés au prix fort par un Jamal Selami, avant son départ, au moment ou aucun club de notre Botola n’en voulait?

Pourquoi tous ces flops dans le recrutement de joueurs de talent, et qui sont en passe de faire du DHJ un champion en la matière ?…

Loin de nous l’idée de jouer aux techniciens avertis et blasés, mais les faits démontrent que le comité du club et son staff technique tâtonnent…à défaut de s’en f… !!!

public.dhj1

Un public désabusé

Et  à défaut de produire des jeunes qui soient capables de prendre la relève, on continue de recruter n’importe qui, pour s’en débarrasser quelques mois plus tard, suite à des arrangements à l’amiable qui grèvent sérieusement la trésorerie du club.

Mais tant que personne ne paye de sa poche… !!!

Le pire dans cette affaire serait que tous ces mauvais recrutements, ne soient pas dus à une quelconque méconnaissance en joueurs de talent, mais tout simplement à une mauvaise foi  des recruteurs.

Il faut reconnaître que l’univers des contrats est opaque. De l’argent payé en noir et des dessous de table existent, mais sont difficiles à prouver, vu la nature des contrats… surtout quand les joueurs engagés sont aussi complices.

dhj.plage

Où va le DHJ?

Related posts

Leave a Comment