« Les Fusistes fêtent leur 1er titre de champion du Maroc après 70 ans et empochent 3.000.000 dh

FUS4

Par : Abdellatif Cherraf    cherraf

Cette saison, la Botola Elite « PRO » a tenu en haleine pratiquement tous les clubs du Maroc. Que ce soit en tête ou en bas de son tableau de classement. Il a fallu vivre le suspense jusqu’au bout. L’énigme a fait tomber moult têtes d’entraineurs, pourtant avertis et ayant pas mal d’années d’expérience dans ce métier, ô combien ingrat ! Notamment ceux qui logeaient au socle de la stèle de la dite Botola. Ceux qui avaient osé relever le défi à l’image de Jamal Sellami pour le DHJ et ceux qui persistaient, comme Ajlani (OCK) et tous les autres qui ont raté avec leur club le départ ! Il s’agit  de Franck Dumas (MAS), Romao (ASFAR), Dmii (KACM), Amri (OCS) ! N’oublions pas Crowl (RCA). Pas moins de huit entraineurs ont été engloutis par la valse des coaches. Seul Dmii fut sauvé de ce tsunami par les mesfiouis qui lui ont fait appel pour venir à la rescousse de l’OCS ! Jamais au grand jamais le Maroc n’a vécu une Botola pareille…

Cette dernière a jeté son dévolu sur le FUS après avoir laissé rêver l’ex leader, le WAC, quasiment tout le long de ce championnat voire jusqu’à la dernière journée où son destin était entre les godasses du FUS ! Un FUS aux assises solides ne laissa pas filer l’occasion de s’octroyer le titre de champion de la Botola du Maroc en crucifiant un MCO coriace mais pas assez pour sauver sa peau face  au Fath Union Sport dans un stade Moulay Hassan archi plein pour la première de son histoire !

Et comment, ce match est venu à point pour que le jeune coach, Oualid Régragui et ses poulains donnent tout ce qu’ils ont dans les tripes pour sortir vainqueurs …

Et que la fête commence, des buts, une belle victoire et en bonus, un chèque de 3.000.000 de dirhams remis des mains du président de la FRMF, Faouzi Lakjaa, et des médailles de  champions, sous une pluie de « paillettes » aux couleurs du club qui vient de gagner pour la première fois de son histoire, après 70 ans, le titre de champion de la Botola du Royaume.

C’est ce challenge qui attira la foule du jour dont le rêve depuis belle lurette est enfin exaucé après la précieuse Coupe du Trône gagnée auparavant.

Enfin, le FUS rentre dans l’histoire du football marocain par la grande porte… Espérons pour ce sympathique club qu’il remporte la Coupe de la Confédération Africaine où il est toujours en course avec l’autre joyeux club marrakchi qui vient d’être sauvé des affres de la seconde division. Ouf, les poulains de Ben Abicha sont libérés mentalement… Qu’ils explosent donc, dans cette Coupe Africaine et avec le FUS ; ils sont capables de nous faire rêver et chemin faisant booster le football national au sommet de la pyramide du continent africain. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

 

Related posts

Leave a Comment