Les éliminatoires de la coupe du monde 2018/Russie : Maroc vs Côte d’Ivoire : 0-0 « Le choc africain a accouché de critiques démesurées ! »

Par: Abdellatif Cherraf    cherraf

Ceux qui avaient pensé que le choc africain, Maroc-Côte d’Ivoire allait être à la portée des marocains, se sont mis le doigt dans l’œil… Car les Ivoiriens se sont montrés  physiquement plus forts que les nôtres. Ces derniers ont même fait souffrir les poulains d’Hervé Renard ! Notamment sur les ailes. Ne parlons pas des duels directs « mano a mano », tous remportés par les éléphants !

maroc-ci2

 Dans ce rapport de force physique, chapeau au jeune  avant centre (19 ans) du onze national, qui n’est autre que Youssef Laciri. Celui-ci a tout donné durant ce match compliqué et musclé. Dommage que son joli heading n’a pas fait mouche (33’). Si, Youssef  avait été décisif dans son coup de tête, on n’aurait sûrement pas craché  autant de critiques démesurées à l’encontre de l’équipe nationale.  Une équipe, faut-il le rappeler, toujours en construction.

Quant aux déclarations, après-match du coach national,  on y décèle  sa satisfaction vis-à-vis de Youssef Laciri, ainsi que le besoin de chercher d’autres joueurs, pour espérer arriver au top niveau… Car actuellement, le Maroc est appelé à affronter  des équipes de haut niveau, aux différents challenges qui l’attendent au virage. Attention au dérapage… ça risque de démoraliser tout ce beau monde qui travaille dans l’ombre pour hisser le Maroc à la place qui lui sied ! Aujourd’hui il faut comprendre que le onze marocain est à la croisée des chemins et qu’il faut laisser du temps  au temps pour voir notre équipe nationale grandir ! C’est vrai que tous les marocains qui sont venus des quatre coins de la planète pour remplir le grand terrain de Marrakech et tous ceux qui ont suivi le match devant le petit écran sont déçus  du résultat blanc mais il faudrait bien, même au risque de me répéter, souligner  que le team marocain a été combatif face aux murs ivoiriens ! Nos garçons ont tellement bataillé qu’ils étaient presque lessivés vers la fin de la rencontre où les Ivoiriens se sont montrés menaçants mais jamais dangereux ! La preuve, ils n’ont pas marqué comme les nôtres d’ailleurs.

Les marocains ont cherché à ouvrir le score par des attaques franches mais ils se heurtaient à des blocs défensifs comme pas possible et à un deuxième gardien ivoirien dans ses grands jours ! En un mot les Ivoiriens auréolés par leur large victoire sur le Mali (3-1) et stimulés par le nul du Maroc face au Gabon (1-1) n’avaient pas à se compliquer la vie… Il ne fallait pas être savant pour deviner leur tactique ! Il suffisait d’attendre les assauts de l’adversaire pour les transformer en contres rapides dans l’espoir de surprendre les Ben Attia et consorts…

Et c’est ce qui a été appliqué par les visiteurs sur la belle pelouse de Marrakech. Ni plus ni moins. Aller, osons le dire, on est fièr de notre onze national. Une équipe combative qui mérite notre confiance, nos encouragements et notre respect. Qu’il en déplaise à tous ces pseudo-techniciens  des ondes FM,courtes et longues, de la radio, qui excellent dans des critiques démesurées pour ne pas dire incendiaires !

Enfin, avant de boucler ce chapitre, on ne laissera pas passer sous silence l’organisation catastrophique à l’entrée  du grand terrain de Marrakech où beaucoup de spectateurs, billets en mains n’ont franchi la porte du stade qu’à la seconde période ! Mais le bouquet, c’est qu’une fois à l’intérieur… leurs places numérotées étaient occupées !

maroc-ci

Related posts

Leave a Comment