L’école publique marocaine, quel avenir? Quelles perspectives?

ecole11

Par: Ahmed Benhima

Il n’y a pas insulte plus grande ou trahison plus grave pour les institutions de l’Etat que lorsque ses serviteurs officiels les désertent. De quelle confiance jouit aujourd’hui notre école publique aux yeux de responsables qui l’abandonnent pour les missions étrangères et pour les écoles privées ? Quel crédit peut-on accorder à leurs discours ? A leurs promesses ? Regardons les pays avancés, du plus petit au plus grand. C’est dans leurs écoles, dans leurs universités, nationales et publiques, qu’ils forment leurs enfants, leurs cadres. Toutes leurs élites en sont issues. Et quand ils coopèrent avec d’autres établissements étrangers, c’est systématiquement dans le cadre de l’ouverture, de la complémentarité, jamais de la substitution.

Related posts

Leave a Comment