Le DHJ réalise l’essentiel

dhj111

Par: Haj Abdellatif Cherraf

Le DHJ-HUSA a inauguré la saison footballistique 2O16 par ce premier match de la coupe du trône et a attiré pas mal d’agents de footballeurs. Entre autres des sénégalais et des marocains. Ces derniers ont proposé leur liste de joueurs aux entraineurs des deux clubs juste après la fin de la rencontre qui s’est soldée sur le score de deux buts à un en faveur du DHJ…Avant le coup d’envoi du match, une minute de silence a été observée à la récitation de la Fatiha à la mémoire de Fétoui Touria, la sœur de l’international footballeur Chérif du DHJ. Que Dieu ait son âme dans sa sainte miséricorde « nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons ».

Savez-vous que durant leurs  10 dernières confrontations, l’HUSA et le DHJ compte chacun 4 victoires et 2 nuls. Le match du vendredi 21 août 2015 a fait la différence entre ces deux clubs sur le résultat mais sur la valeur, on peut dire, qu’ils se valent…Quoique la chance a souri aux Soussis dès l’entame de la partie suite à un tir anodin  de l’ex joueur du DHJ, Jalal Daoudi, où le cuir ricocha sur le pied du défenseur du DHJ, Marouane Hadhoudi pour mourir dans les filets du malheureux Lahmadi Fahd alias Aaskri, prit à contre-pied, et ce à la 5ème minute ! Surpris par ce but qui enflamma le public soussi, les Doukkalis, encouragés par  leurs supporters ont réussi à remettre les pendules à l’heure par le biais de l’opportuniste Ayoub Nanah à l’ultime minute du premier half grâce à la complicité et au travail personnel du virevoltant Zakaria Hadraf. Ce garçon mérite un grand bravo…Car il a été le provocateur et le transformateur du pénalty que Samir Guezzaz n’hésita pas une seconde pour le siffler ; ça s’est passé à la 88ème où Hadraf crocheta en pleine foulée dans la surface de préparation le numéro 88 de l’HUSA et qui n’est autre que le malheureux Omar Tahloucht ! Ce but de la victoire fît exploser de joie les Ultra, CAP SOEIL et DOS KALLAS ainsi que tout le public jdidi estimé à quelques milliers. Côté Soussi, ce fut la douche froide…à ces derniers, on dira tout simplement que le football est ainsi fait et qu’il faut continuer à supporter leur équipe et son staff technique qui fait du bon travail…

En somme ce fut un match d’un niveau moyen, peut-être que les équipes sont encore à la recherche de leur marque et de l’oiseau rare, cette denrée qui met le moteur à fond et qui marque des buts. Bonjour le Mercato, trésoriers à vos poches. Notamment celui du DHJ car le banc des remplaçants a besoin de se renforcer. Voilà

Le DHJ-HUSA a inauguré la saison footballistique 2O16 par ce premier match de la coupe du trône et a attiré pas mal d’agents de footballeurs. Entre autres des sénégalais et des marocains. Ces derniers ont proposé leur liste de joueurs aux entraineurs des deux clubs juste après la fin de la rencontre qui s’est soldée sur le score de deux buts à un en faveur du DHJ…Avant le coup d’envoi du match, une minute de silence a été observée à la récitation de la Fatiha à la mémoire de Fétoui Touria, la sœur de l’international footballeur Chérif du DHJ. Que Dieu ait son âme dans sa sainte miséricorde « nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons ».

Savez-vous que durant leurs  10 dernières confrontations, l’HUSA et le DHJ compte chacun 4 victoires et 2 nuls. Le match du vendredi 21 août 2015 a fait la différence entre ces deux clubs sur le résultat mais sur la valeur, on peut dire, qu’ils se valent…Quoique la chance a souri aux Soussis dès l’entame de la partie suite à un tir anodin  de l’ex joueur du DHJ, Jalal Daoudi, où le cuir ricocha sur le pied du défenseur du DHJ, Marouane Hadhoudi pour mourir dans les filets du malheureux Lahmadi Fahd alias Aaskri, prit à contre-pied, et ce à la 5ème minute ! Surpris par ce but qui enflamma le public soussi, les Doukkalis, encouragés par  leurs supporters ont réussi à remettre les pendules à l’heure par le biais de l’opportuniste Ayoub Nanah à l’ultime minute du premier half grâce à la complicité et au travail personnel du virevoltant Zakaria Hadraf. Ce garçon mérite un grand bravo…Car il a été le provocateur et le transformateur du pénalty que Samir Guezzaz n’hésita pas une seconde pour le siffler ; ça s’est passé à la 88ème où Hadraf crocheta en pleine foulée dans la surface de préparation le numéro 88 de l’HUSA et qui n’est autre que le malheureux Omar Tahloucht ! Ce but de la victoire fît exploser de joie les Ultra, CAP SOEIL et DOS KALLAS ainsi que tout le public jdidi estimé à quelques milliers. Côté Soussi, ce fut la douche froide…à ces derniers, on dira tout simplement que le football est ainsi fait et qu’il faut continuer à supporter leur équipe et son staff technique qui fait du bon travail…

En somme ce fut un match d’un niveau moyen, peut-être que les équipes sont encore à la recherche de leur marque et de l’oiseau rare, cette denrée qui met le moteur à fond et qui marque des buts. Bonjour le Mercato, trésoriers à vos poches. Notamment celui du DHJ car le banc des remplaçants a besoin de se renforcer. Voilà

Related posts

Leave a Comment