Le dernier Ultimatum de Bencheikha aux dirigeants du DHJ.

Lors d’un récent point de presse, Bncheikha a fait savoir que l’on ne peut pas   jouer pour des places qualificatives aux coupes africaines ou arabes, tout en optant pour un rajeunissement radical et en un court laps de temps, de l’équipe. Non que ces jeunes ne possèdent pas les qualités physiques et techniques nécessaires, mais qu’ils sont loin de posséder l’expérience requise, à même de les mettre en confiance et de leur permettre de faire étalage de tout leur talent et de tout leur savoir faire, sur une pelouse.

Il a continué en précisant que depuis son arrivé, il a essayé divers schémas tactiques : 4-4-2 ; 3-5-2 ; 4-2-3-1, mais qu’à ce jour, aucun n’a donné ample satisfaction.

Cette déclaration, pour ceux qui ont côtoyé Bencheikha dans le passé et ont une idée sur sa manière d’être et de faire, est une réelle sonnette d’alarme.

En effet, de telles affirmations, démontrent  si besoin est, que l’homme est très déçu par l’effectif  mis à sa disposition et dont il n’arrive pas à en tirer grand chose.

Aujourd’hui, Bencheikha se trouve  dans la même situation que tous ceux qui ont fini par jeter l’éponge avant lui : Talib, Zaki, Amrani…

Officiellement et pour le commun des mortels, tous ces entraineurs sont partis suite à des événements imprévisibles et exceptionnels ; des cas de force majeur contre lesquels personne ne pouvait rien. Alors qu’en réalité, ils ne demandaient que le renforcement de l’équipe par des joueurs plus aguerris et plus expérimentés. Mais n’ayant pas obtenu satisfaction, ils ont préférer s’éclipser en douceur… « par un commun accord. »

Aujourd’hui le comité et Bencheikha sont devant un point culminant : soit le comité donne satisfaction à Bencheikha en faisant les recrutements nécessaires, soit ce dernier quitte le club à son tour …. « pour (officiellement) cas de force majeure » !!!

Le hic, c’est que les dirigeants n’ont plus d’argent dans les caisses. Tout est parti en fumée. Des joueurs poussés pourtant vers la sortie et partis tenter leur chance ailleurs, attendent toujours des mois de  salaires et  primes. 

Aujourd’hui, nous sommes presque à la veille du Mercato…Le comité présidé par Moktarid est dans le pétrin. Il  le sait très bien. Le public est dans tous ses états. Il bouillonne. Encore heureux qu’il n’a encore droit d’accès au stade. L a situation est critique…

Devant ce dilemme, que décidera le comité ?

El Jadida Scoop   

Related posts

Leave a Comment