Difficile pour la majorité des humains de croire que les animaux de compagnie peuvent aussi se chagriner, pleurer pour entrer finalement dans un deuil des plus dépressifs, lorsqu’ils perdent leur protecteur et ami.

Toutefois, ces comportements qui paraissent insolites pour certains, sont considérés aujourd’hui comme une réalité scientifiquement reconnue et prouvée qui porte en elle ces marques très émouvantes de loyauté, de dévouement et surtout d’intense douleur.

Le chat SIMBA, fidèle et inséparable compagnon de Feu Latifa Lemseffer de son vivant, qui est tombé dans une déprime sévère en signe de deuil depuis la triste disparition de sa confidente, est un cas plus qui nous démontre à quel point les liens des sentiments étaient mutuellement forts et sincères entre les deux êtres.

De source proche de l’inoubliable Latifa Lemseffer, SIMBA semble ne plus avoir goût à la vie. Il s’est replié sur lui même, a perdu toute envie de se nourrir en ne faisant que dormir. Lorsqu’il daigne bouger avec un air abattu, il traîne jusqu’à la chambre de son amie défunte, comme pour s’assurer qu’elle est effectivement partie, puis retourne à sa place pour sombrer de nouveau dans son monde insondable, que lui seul peut connaître.

On nous raconte aussi, que tout au long des quatres jours d’hospitalisation qui précédé le décès de son amie Latifa, SIMBA n’a pas quitté le pas de porte de la maison, comme s’il avait le pressentiment que quelque drame allait se passer.

Aujourd’hui encore, plus d’un mois après la séparation, SIMBA rumine toujours son angoisse, se refusant à toute forme de nouvelle amitié. Ses journées ne sont faites que d’isolement et de sommeil…mais au fait, dort-il, où il ne fait que fermer les yeux, en se remémorant ce jour de 2017 où elle lui offrait ses premières caresse de mignon chaton, le jour où elle lui a placé son premier collier au cou, la multitude de journées où elle le serrait entre ses bras à chaque retours à la maison, comme un enfant, en lui disant « Me voilà de retour, j’espère que je n’ai pas trop tardé ».

Un jour, peut être, il comprendra de lui même, que son amie l’a laissé entre de bonnes mains, car la famille qui a follement aimé la sympathique et tendre Latifa, ne peut qu’aimer au même degré tout ce qu’aimait Latifa qui repose désormais en paix, entre les mains de Dieu le Seigneur.

CHAHID AHMED

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/chat3.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/chat3-150x150.jpgadminsLibre OpinionDifficile pour la majorité des humains de croire que les animaux de compagnie peuvent aussi se chagriner, pleurer pour entrer finalement dans un deuil des plus dépressifs, lorsqu'ils perdent leur protecteur et ami. Toutefois, ces comportements qui paraissent insolites pour certains, sont considérés aujourd'hui comme une réalité scientifiquement reconnue et prouvée...Source de L'information Fiable