Le bras droit d’Abdelhakim Soujda, s’est enfui de la commune Urbaine d’El-Jadida.

soujda

ELJADIDASCOOP

D’une simple fonctionnaire (échelle 2), A.M a réellement régné sur la commune urbaine d’El-Jadida du temps de Soujda.

Mais  ayant  senti le vent tourner en défaveur de son parrain, elle a pris la fuite, « trouvant refuge », avec l’aide de son « maitre », à la Commune rurale d’Al Haouzia.

Pourquoi Al Haouzia et pas ailleurs ? C’est  que le président de cette commune, est un grand « ami » à Soujda. Il a notamment fait campagne pour lui, dans toutes les communes environnantes d’Al Haouzia, lors  des précédentes élections législatives, qui ont vu  la victoire de Soujda.

Habituée à ne rien faire, du temps de son parrain était président du conseil de la commune urbaine d’El-Jadida, A.M aura en son nouveau tuteur, un protecteur qui saura panser ses plaies, remonter son moral à plat, après la défaite du parrain, et certainement, qu’il saura aussi fermer les yeux, sur ses absences au travail.

Et qui sait, il pourra profiter de son « savoir faire en politique », et viser, à son tour, de plus hauts horizons, lui qui se présente à chaque élection, seul, sans aucun adversaire, puisque tous les habitants du Douar où il se présente, sont de sa famille.

Ne dit-on pas que ce qui s’assemble, se ressemble ?

Related posts

Leave a Comment