Certes, le coach du DHJ avait reçu une première offre de la Fédération Marocaine  pour occuper un poste au sein de sa commission technique, mais il avait refusé.

C’était aux alentours du match devant opposer le DHJ au TAS, pour le compte des demi-finales.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, mais Badou Zaki, ne désirait qu’une seule chose des dirigeants du DHJ : lui donner la possibilité de renforcer son équipe lors de ce Mercato.

Le hic, c’est que la trésorerie du DHJ connait une crise sans Précédent. Beaucoup de joueurs partis ailleurs, n’ont toujours pas reçu la totalité des sommes qui leurs sont dûes : Bamâmmer, Jayed, Anouar…  

Presque la majorité des joueurs évoluant au sein de l’équipe cette année, n’ont jamais reçu des tranches d’argent supérieures à 10 millions de centimes, sur leurs primes de signatures…

Des joueurs comme Aguerdoum, Magri, Hadhoudi…vont certainement partir à la fin de la saison, au vu des sommes d’argent que leur club leur doit encore…

Devant l’asphyxie que vit la trésorerie du club, les dirigeants du DHJ, ont fini par  faire  savoir à Badou Zaki, qu’ils sont dans l’incapacité de recruter des joueurs pour renforcer l’équipe lors de ce Mercato. Notamment, ceux dont le montant  dépasse les 100 millions de centimes.

Devant cette impasse, Zaki a fini par accepter l’offre de la Fédération Royale qui tenait toujours et la séparation avec les dirigeants du DHJ s’est faite à l’ « amiable ».

Un point de presse est organisé ce mercredi 24 décembre au Golf Royal pour présenter le nouvel entraineur, mais pour quel avenir du DHJ ?

Wait and see…

El Jadida Scoop

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/zaki.18.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/zaki.18-150x150.jpgadminsSportCertes, le coach du DHJ avait reçu une première offre de la Fédération Marocaine  pour occuper un poste au sein de sa commission technique, mais il avait refusé. C’était aux alentours du match devant opposer le DHJ au TAS, pour le compte des demi-finales. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, mais Badou Zaki,...Source de L'information Fiable