C’est sous cet angle, derrière le but de l’équipe du TAS, que deux ou trois cameras auraient du être placées.

C’est ainsi que l’arbitre aurait pu voir l’action et sous différents angles, avant de trancher.

Ce n’est que de cette façon que l’on peut parler d’une VAR qui se respecte.

Avec une seule prise, loin d’être la bonne, à offrir à l’arbitre pour le faire revenir sur sa décision, on a envie de dire aux responsables de notre fédération, qu’ils auraient mieux fait d’acheter plus de caméras, former plus de techniciens, avant de songer à la VAR… beaucoup plus tard.

Au lieu de cela, ce qui semble interresser nos fédéraux, c’était la propagande. Ululer à tous ceux qui voulaient bien les entendre , que nous sommes le premier pays en Afrique, au monde arabe, au…à utiliser une VAR à 100% nationale et sans aucune aide extérieure.

Mais de quelle VAR parle-t-on?

De cette calamité qu’on veut nous faire passer pour une grande réussite, afin de justifier tout l’argent englouti à cet effet?

Quant à Khachache qui a écopé d’un carton rouge pour jeu dangereux, c’est le joueur de l’équipe adverse, au jeu très engagé, qui a glissé devant lui, ne lui laissant, ni le temps d’éviter de lui marcher dessus, ni celui d’éviter de recevoir le ballon en plein visage.

 Le rôle des arbitres assistants vidéo est d’aider l’arbitre à déterminer si une infraction à même d’invalider un but s’est produite. Si le ballon a franchi la ligne, le jeu est déjà interrompu et il n’y a pas d’impact direct sur le match.

La VAR a été donc, introduite dans le foot pour éviter les erreurs humaines, prises certes, en un court laps de temps. Et à défaut de pouvoir totalement les éradiquer, faire en sorte de les réduire de manière drastique…mais à aucun moment de devenir le fauteur de troubles , comme lors de ce fameux DHJ-TAS

El Jadida Scoop

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/dhj.tas_.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/dhj.tas_-150x150.jpgadminsArrêt Sur ImageC'est sous cet angle, derrière le but de l'équipe du TAS, que deux ou trois cameras auraient du être placées. C'est ainsi que l'arbitre aurait pu voir l'action et sous différents angles, avant de trancher. Ce n'est que de cette façon que l'on peut parler d'une VAR qui se respecte. Avec...Source de L'information Fiable