La  «  sorba  »  guidée  par  Maher  El  Bachir  remporte  le  Grand  Prix  de  Sa  Majesté  le  Roi  Mohammed  VI  de  Tbourida

fantasia101

El Jadida Scoop

Le  Grand  Prix  de  Sa  Majesté  le  Roi  Mohammed  VI  de  Tbourida  a  été  remporté  par  la    Sorba  menée  par  le  Mqadem  Maher  El  Bachir,  représentant  la  région  de  Casablanca-Settat.

La  victoire  de  cette  Sorba  est  survenue  après  cinq  jours  de  compétition.

Le  second  prix  a  été,  en  revanche,  remporté  par  la  sorba  guidée  par  le  Mqadem  Taoufik  Naciri  de  Casablanca  suivi  en  troisième  position  par  celle  dirigée  par  Mohamed  Zouaoui  de  la  région  Beni  Mellal-Khénifra.

Les  prix  ont  été  remis  aux  gagnants  par  Aziz  Akhannouch,  ministre  de  l’Agriculture,  des  Pêches  maritimes,  du  Développement  rural,  des  Eaux  et  Forêts  et  par    El  Habib  Marzak,  Commissaire  du  Salon  du  Cheval.

Ont  concouru  pour  le  titre  du  Grand  Prix  de  Sa  Majesté  le  Roi  Mohammed  VI  de  Tbourida,  les  plus  magnifiques  «  Sorbas  »,  représentées  par  les  plus  beaux  cavaliers  et  les  plus  beaux  chevaux  du  Maroc  et  originaires  de  toutes  les  régions  du  Maroc  (Casablanca  –  Settat,  Beni  Mellal-Khénifra,  Fès  –  Meknès,  Marrakech  –  Safi,  Tanger  –  Tétouan  –  Sousa-Massa,  la  région  de  l’Oriental,  Laayoune,  Sakia  Al-Hamra,  Guelmim-Ouad  Noun,  Rabat-Salé-Kénitra,  Daraâ  Tafilalet  et  Dakhla  Oued  Dahab).

Une  sorba  constituée  de  jeunes  cavaliers  et  originaires  de  la  région  de  Marrakech-Safi  (moins  de  17  ans)  fut  l’invitée  d’honneur  du  troisième  tour  du  Grand  Prix  de  Sa  Majesté  le  Roi  Mohammed  VI  pour  les  arts  équestres  traditionnels.

Le  vainqueur  Bachir  Maher  a  exprimé  sa  satisfaction  de  pouvoir  remporter  le  premier  titre  de  ce  prestigieux  prix,  et  ce  pour  la  seconde  année  consécutive,  ajoutant  aussi  que  la  compétition  fut  très  intense.

Le  jury  a  évalué  la  performance  des  cavaliers  sous  le  commandement  de  leur  Mqadem,  mais  également  la  qualité  de  leurs  uniformes,  de  leurs  tirs  collectifs et  de  leurs  selleries

Related posts

Leave a Comment