Réalisant la montée  pour la première fois de son histoire en Botola 2, la Renaissance  de Zemamra parvint, à peine une année après, à réaliser un autre exploit, à savoir, sa montée en Botola Pro.

Une performance applaudie dans les quatre coins du royaume. Et pour cause, des équipes au passé footballistique  glorieux, comme   le MAS, le KAC,  le SCCM, l’IZK, l’ASS… continuent de végéter en Botola 2, en dépit des moyens qui sont mis, chaque année, à leur disposition, pour la réalisation de cette Montée.

Par contre,  ce qu’on a eu du mal à assimiler, c’est le comportement de des dirigeants du club, qui en dépit de ces exploits, ont  décidé l’année dernière,  de changer  au moins 5 ou 6 fois entraîneurs.

Cette année encore et bien que l’équipe soit entrain de « sauver sa peau » et de réaliser le maintien, ses responsables sont déjà à la nomination de leur 3ème entraîneur : Fertout puis Chiba et maintenant Al Assas (mais pour combien de temps ?).

Alors de deux choses : soit les dirigeants de la Renaissance de Zemamra sont des génies du football et comprennent le jeu différemment et mieux que tous les autres, soit ce sont des parachutés qui se trouvent à la tête de ce club …par erreur.

Dans le premier cas, le football marocain leur sera, à jamais, reconnaissant, s’ils daignent nous faire profiter de leur savoir footballistique, et ce, en  éclairant notre lanterne et celle  de tous les autres dirigeants du royaume.

Mais dans le second cas, nous comprenons aisément, car ils sont nombreux les dirigeants dans leur cas. Parce qu’il faut dire que depuis que ce sont les adhérents qui votent,(quelques dizaines en tout et pour tout), diriger un club de notre Botola est devenu une affaire d’argent et non de savoir-faire.

Aujourd’hui, on ose encore espérer que les dirigeants du RCAZ ne font partie d’aucune des parties précitées, mais qu’on daigne au moins nous donner des explications convaincantes. Après tout, et bien que notre Botola est dit Professionnel, il continue à exister, et en grande partie, grâce à l’argent du contribuable. Aussi, si cette valse entraîneurs continue, soyez certain que bientôt, l’équipe de Zemamra sera inscrite dans le Guiness Book des records.

El Jadida Scoop

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/zemamra.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/zemamra-150x150.jpgadminsSportRéalisant la montée  pour la première fois de son histoire en Botola 2, la Renaissance  de Zemamra parvint, à peine une année après, à réaliser un autre exploit, à savoir, sa montée en Botola Pro. Une performance applaudie dans les quatre coins du royaume. Et pour cause, des équipes au passé footballistique  glorieux, comme   le MAS, le...Source de L'information Fiable