La plage d’El-Jadida, plus sale que jamais…

jdi.plage50

Par: Abdellah Hanbali

Vrai qu’on y rencontre toujours  des estivants sans le moindre sens des obligations et des responsabilités. Une catégorie pour laquelle, on peut mettre autant de bacs poubelles qu’on veut, elle laissera toujours ses détritus sur place en quittant les lieux.

Cependant, et par souci de  sauvegarder la propreté de cette «  vitrine »  d’El-Jadida, une dizaine d’agents de nettoyage ratissait la plage à chaque fin de journée et la débarrassait de tous ce qui trainait sur le sable : couches, divers emballages…Sauf que  depuis quelques années, ce service a été annulé sans que personne  n’en saisisse le véritable motif.

Ce laisser-aller de la commune, ajouté à une majorité de responsables issus d’un milieu rural et dépourvus de tout sens hygiénique, civique, esthétique… a fait qu’El-Jadida, naguère qualifiée de Deauville marocain, ressemble de plus en plus à un souk hebdomadaire, pareil à ceux d’où proviennent la majorité des multiples responsables qui se sont succédé à la tête des  services de la province et de la commune de cette ville. Du coup, c’est  une majorité de touristes  à revenu modeste, qui continue à opter pour la destination doukkalie. Quant aux autres, cela fait belle lurette qu’ils ont été écœurés par la saleté et le laisser-aller des responsables, plus tentés par l’envie de se remplir les poches qu’à travailler et à faire quelque chose de positif en faveur de cette ville,  qu’au  final, ils ont fini par la snober et se diriger vers  d’autres destinations plus accueillantes.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, à ce tableau déjà suffisamment noirci, sont venus s’y ajouter les dizaines de loueurs de parasols qui squattent pratiquement chaque mètre de sable… Et dire que cette ville est censée avoir un conseil communal et des responsables qui veillent aux intérêts de l’Etat et appliquent les directives de son Roi ….wa sidi baaaaz !!!

Related posts

Leave a Comment