La Faculté des sciences d’El Jadida ratisse large Vers la réalisation d’un village écologique à Labouirate

chahid77

 Par: Ahmed Chahid

Décidément, l’Université Chouaïb Doukkali d’El Jadida n’arrête pas d’élargir ses champs de compétences en allant de l’avant  et au-delà des sentiers traditionnellement battus. Les échos de l’expansion de ses réservoirs du savoir, nous proviennent cette fois-ci de la Province d’Assa Zag et plus précisément de Labouirate, où la Faculté des sciences relevant de cette Université s’est engagée dans le processus de lancement  de trois projets de recherche et de développement pour la réalisation d’un village écologique qui sera un modèle dans nos provinces de sud.

Ainsi donc, c’est le Samedi 4 Juin qu’une convention de partenariat relative à ces projets a été signée entre la Province d’Assa Zag représentée par son  Gouverneur Monsieur Hassan Sidqi , la Faculté des Sciences d’El jadida, représentée par son Doyen Pr Abdelmajid Belafhal ainsi que le Chef du Département de Biologie Pr Koussa Tayeb et l’association Akhazan représentée par son président d’honneur M Mohamed Salem Echarkaoui.

Dans ce contexte, la Faculté des Science d’El Jadida s’est investie de la mission qui tend à l’élaboration concertée d’un schéma de développement du territoire concerné. Une opération qui s’inscrit dans le cadre du plan régional intégré dont la réalisation s’articule,  selon ces chercheurs autour de trois axes qui intègrent  la donne des énergies renouvelables et les spécificités naturelles qui caractérisent la Région et peuvent être valorisés à bon escient pour impulser une dynamique des plus concrètes et des plus propres dans cette zone du sud du Pays.

Ce grand projet tel que formulé par les représentants Universitaires d’El Jadida privilégie tout d’abord l’implication des énergies renouvelables dans l’équipement de ce village écologique, d’où l’exposé du Pr Abdelmajid Belafhal, Doyen de la Faculté des sciences d’El Jadida qui a présenté les grandes lignes du projet des énergies renouvelables et les grandes étapes de sa réalisation avec des propositions d’un plan d’action opérationnel.

Dans cette même logique il est aussi question l’exploitation rationnelle et la valorisation des plantes médicinales et aromatiques de la région. Un volet non négligeable qui aura un impact positif sur la population locale. Selon le Pr Koussa Tayeb, spécialité en Biotéchnologie et physiologie végétale, Chef du Département de Biologie à la Faculté des Sciences) et responsable du projet de la valorisation des plantes médicinales et aromatiques de Labouirate a souligné « l’importance de la région en ressources floristique et particulièrement des plantes médicinales  peuvent assurément représenter  des perspectives valorisantes. Bien exploitées et mieux protégés dans le cadre du projet du village écologique ces plantes peuvent constituer une richesse naturelle inestimable tout en constituant un levier de développement  pour la population locale du village écologique de Labouirate ».

La valorisation de la biodiversité faunistique de Labouirate et ses environs représente un autre atout en matière de développement des circuits éco touristiques, avec la formation des jeunes de la région dans les domaines d’écotourisme et l’éducation environnementale

Dans cette perspective, le Pr Rguibi Idrissi Hamid spécialisé en Ornithologie et biologie de la conservation  (Faculté des Sciences d’El Jadida) a souligné les grands traits de cette étude et les potentialités de la région en biodiversité faunistique (espèces animales) et des écosystèmes désertiques uniques qui présentent une grande importance écologique pour un développement des circuits éco touristiques.

Reste à souligner que ce projet de village écologique qui a eu le label COP 22 sera présenté le 5 septembre au 3ème congrès mondial de la Biologie de la Conservation et le changement climatiques qui sera organisée du 1 au 8 septembre 2016 à la Faculté des Sciences d’ El jadida en partenariat avec la société de biologie de la conservation de Washington (USA) et par suite au grand événement COP 22, en novembre 2016.

Related posts

One Thought to “La Faculté des sciences d’El Jadida ratisse large Vers la réalisation d’un village écologique à Labouirate”

  1. nabil

    Bravo chers professeurs. Nous sommes fiers de vous et dotre faculté

Leave a Comment