Houcine El Ouardi: « C’est Bouya Omar ou moi! »

bouya1

Par : Mohamed Etayea

A l’occasion de la session hebdomadaire de questions orales au parlement, le ministre de la Santé a évoqué le futur du mausolée de Bouya Omar et a révélé des chiffres chocs concernant cette institution.

Qu’adviendra-t-il de Bouya Omar? C’est la question à laquelle devait répondre le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, à l’occasion de la session hebdomadaire de questions orales qui s’est tenue le 19 mai au parlement. Pour le successeur de Yasmina Baddou, le centre est destiné à être « fermé dans les plus brefs délais » car il fait « honte au Maroc » et ne respecte pas « les valeurs humaines, la dignité et les droits de l’Homme ».

Le ministre a révélé qu’il s’était personnellement rendu dans l’institution et qu’il y a vu un vieillard enchaîné qui lui a demandé « s’il était malade ou prisonnier ». Lors de sa visite, Houcine El Ouardi a indiqué que certaines chambres étaient surchargées et pouvaient accueillir « jusqu’à 30 personnes ».

Destruction et renouveau

Lors de son intervention, le ministre a également dévoilé quelques chiffres chocs concernant le mausolée. Selon le ministre de la Santé, qui cite une étude effectuée par son département sur 822 « patients », Bouya Omar était un établissement « commercial » qui générerait plus de 10 millions de dirhams de revenus chaque année. Selon la même source, 80% des 2 300 « patients » internés dans cette institution ne reçoivent aucun traitement médical.

Le ministre a assuré que suite à sa fermeture, Bouya Omar sera remplacé par un centre psychiatrique« aux normes » qui devrait être cofinancé par le ministère de la Santé et la localité d’El Kelaâ des Sraghna. A sa sortie, le ministre a dû faire face à certains politiciens qui ont mis en doute son intention de fermer Bouya Omar. Face à ces réactions, le ministre a déclaré en quittant son pupitre : « Ça sera Bouya Omar ou moi ! ».

bouya

Related posts

Leave a Comment