FOOTBALL JDIDI : « LES ENTRAINEURS S’EN VONT, LES DIRIGEANTS RESTENT !»

entraine

Par:  Abdellatif Cherraf

Depuis la nuit de la création du Diffaa Hassani Jadidi, j’allais dire, la nuit des temps ; la courbe de la valse des entraineurs monte en flèche. Notamment depuis les cinq dernières années…Où pas moins de dix entraineurs  ont défilé sur le siège de l’entraineur du DHJ, facilement éjectable pour les roues de secours qui ont toujours répondu présent à l’appel du président en exercice ! Pour ne pas les nommer, je citerai Si Mohamed Maarouf, Fetoui  Mustapha alias Chérif, Abderrazak Belaarabi ainsi que ceux qui se sont fait un nom au sein du club doukkali à l’image de l’ex-joueur du DHJ, Abdelmounaim et des ex-rajaouis  Jamal Sellami et Fethi jamal…Les autres, qu’on appelle aujourd’hui coaches,  à cause,  peut-être, de plein de titres de stages que de diplômes ! Merci FRMF…Mais ces derniers,  voire les meilleurs coaches du monde football, ont compris à leur dépend que seuls  les résultats du terrain comptent !  Fermons vite cette parenthèse et revenons à la valse des dix entraineurs  dont le plus heureux n’est autre que Abdelhak Ben Chikha dont le gouverneur Mouad Jamai avait remis, lors d’une sympathique réception la clef de la ville d’El-Jadida suite à la gagne du DHJ de l’avant dernière Coupe du trône… Le plus malheureux n’était autre que l’ex coach du FUS, le corse François Bracci.

sellami

Le plus malheureux ! Pour la simple raison que le comité de l’époque lui avait mis les bâtons dans les roues alors qu’avec lui ; le DHJ était champion d’automne et occupait la seconde place au classement général jusqu’à la 25ème…Et comme c’est un entraineur qui n’aime pas qu’on lui tire dans les pieds, il a été congédié ! La suite tout le monde la connait…Bracci gagna son procès face au DHJ et son adjoint imposé lors de la deuxième phase du championnat, Jamal Sellami le remplaça…Ironie du sort, lui-même fut remercié, la saison d’après à cinq journées de la fin de la Botola par le même comité ! Et c’est tantôt Chérif, tantôt Maarouf qu’on chargeait de colmater la brèche du staff technique en attendant l’arrivée d’un autre entraineur…De cette galère des entraineurs, Fathi Jamal qui dura le temps d’une rose est parti du DHJ malade vers Casablanca ! Avant lui Abdelmounaim et après lui, les Jawad Milani, Abdehak Ben Chikha, Hassan Shehata et Mustafa Tarek dont tout le monde connait l’histoire mais pas celle des décideurs du DHJ qui vont se réunir ce lundi probablement au centre de formation des jeunes  pour sortir de leur chapeau non pas un lapin mais le nom  de la future victime  du siège éjectable de l’entraineur !

tarek-mustapha

Related posts

Leave a Comment