Fauconniers Lekouassems d’Ouled Frej Des ambassadeurs Jdidis au Moussem de Tan Tan

chahid.faucon

 Par:Chahid Ahmed

Dans l’attente de la 4ème édition du Festival de la Fauconnerie Lekouassems d’Ouled Frej d’El Jadida dont la date, selon les organisateurs, a été reportée de quelques temps pour des raisons pratiques, il se trouve aujourd’hui que l’Association de ces mêmes fauconniers, sous la houlette de son dynamique Président Mohammed El Rhazouani a su comment compenser ce temps mort puisqu’elle a été honorablement représentée au Moussem de Tan Tan lors de sa  12ème édition, organisée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, à la Place de la Paix et de la Tolérance de Tan Tan, sous le signe “Confluence du Maroc Pluriel”.

En gage de mutuelle fraternité et de visions convergentes en matière de développement de cet art noble de la fauconnerie, les représentants d’El Jadida et la délégation Emiratie ont opté pour les mêmes tentes thématiques pour exposer leur savoir faire ainsi que la documentation  et le matériel dont ils se partagent les valeurs authentiques et le besoin instinctif de sa sauvegarde et son rayonnement universel.

Il est à noter aussi, que ce sens de coopération et d’échanges de bons procédés  ne date pas d’hier, puisque nos frères Emiratis ont pris un véritable coup de cœur pour les fauconniers de Douar Smâala relevant de la commune rurale Lekouassems ainsi que pour cette belle Province d’El Jadida, qui est devenue un passage presque obligé pour des personnalités de haut rang , eu égard du climat convivial régnant et de la bonne disponibilité et du savoir vivre d’un homme hors du commun en la personne de Mohammed El Rhazouani. Une véritable encyclopédie vivante qui maîtrise parfaitement tous les domaine où il s’investit, en représentant à lui tout seul une réelle institution qui traite du social, du tourisme, du patrimoine de l’environnement … enfin, un touche à tout qui œuvre à sa manière et au-delà de toute influence pour la promotion de la Province d’El Jadida, surtout au niveau des contrées défavorisées.

Ainsi donc, en répondant au rituel du « Moussem de Tan Tan », puisqu’il y a représenté les Fauconniers Lekouassems durant toutes les précédentes éditions, Mohammed El Rhazouani défend en fait les couleurs d’El Jadida  et sa Province non seulement en exposant le thème de la fauconnerie qui nous est singulier et qui reste porteur de grande valeur aussi bien patrimoniale que touristique, mais aussi en établissant des contacts et des dialogues pour faire connaître les gigantesques potentialités de notre province ainsi que les opportunités très favorables à tout mode d’investissement

chahid.faucon3

Selon El Rhazouani, « le Moussem de Tan Tan représente une des étapes des plus importantes de nos différentes représentations à travers le pays. Tout d’abord parce que c’est un honneur pour nous de contribuer à ces festivités qui demeurent un témoignage vivant et unique de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel des nomades au Sahara, l’autre atout, c’est que tout au long de cette période d’échanges culturels nous avons raffermi encore plus  les liens fraternels qui nous unissent  avec les membres de la délégation Emiratie. Et dans ce cadre là, nous avons organisé des séances de travail qui traitent de l’avenir de la fauconnerie au niveau de la Commune Lekouassems qui vont bientôt déboucher sur la réalisation de projets en mesure de propulser de l’avant cette chasse noble avec tout ce qu’elle véhicule comme charge culturelle et richesses traditionnelles ancestrales »

Pour sa part, le président de la délégation des Emirats Arabes Unis, Fares Khalaf El Mazrouei, a signalé que la participation année après année de son pays à cette manifestation témoigne de la qualité exceptionnelle des relations entre les deux pays tout en permettant de développer la coopération bilatérale entre son pays et le Maroc et de faire découvrir au public marocain la culture et le patrimoine des Émirats Arabes Unis.

Reste à noter que les douze régions du Royaume dans leur nouvelle configuration ont été mises à l’honneur lors de cette 12ème édition du festival, et ce choix selon les organisateurs vise à mettre en avant la diversité et la richesse du patrimoine culturel marocain, et ce en présence de nombreux investisseurs étrangers potentiels, notamment des hommes d’affaires chinois et espagnols.

Reste à souligner que ce Moussem, classé en 2005 chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO, s’est distingué encore une fois par un programme riche et varié comprenant un carnaval qui a mis en valeur le patrimoine culturel sahraoui et les atouts dont regorge la région ainsi que des soirées musicales animées par des artistes et des troupes folkloriques marocaines.

chahid.fauco

 

 

 

Related posts

Leave a Comment