Entretien flash avec Harit Abdellah, président de l’Association Ezaki et Harit de cavalerie

zaki.tbaurida

Badou Zaki au Salon

Par : Haj Abdellatif Cherraf

On a profité du Salon du Cheval  et des présentations faites par le coach du onze national de football et qui n’est autre que notre sympathique Badou Zaki, pour parler avec  le président de l’Association de cavalerie «  Ezaki et Harit » sise à Dar-Bouaza,  sur l’évolution de l’Association fondée en 2009, en présence du Moqadem de la « sorba » et formateur des jeunes cavaliers, Abdellah. A notre première question ;

-Pourquoi, l’Association a marqué de son absence, cette saison, le championnat du Maroc à Dar -Salam ?

Abdellah Harit : -« Tout d’abord, je tiens à remercier EljadidaScoop pour cet entretien qui est venu au bon moment pour  parler  des hauts et des bas de l’Association de cavalerie, comme son nom l’indique, des Ezaki, les cousins Harit, El Yousfi Said, Abdeslam, Yassine Harit, Bouchaib Selmani, Abdelhadi, youcef Khadir, Rachid et Si Momamed Loumo.

Concernant votre question, et puisque le Moqadem de la Sorba est ici présent, je pense qu’il est mieux placé que moi pour en parler !

Abdellah, le Moqadem : -« à mon tour de vous remercier pour l’intérêt que porte EljadidaScoop à notre club équestre. Ceci dit, je tiens à préciser qu’on a participé au championnat Hassan II depuis la fondation de l’Association. Exactement, depuis 2009 à 2014.

A partir de  la saison 2015, on a décidé de faire une année sabbatique, pour diverses raisons, dont le rajeunissement de l’équipe, l’achat de fusils voire de quelques chevaux !

EljadidaScoop :-« Peut-on connaitre le palmarès de votre Sorba ?

-« Durant nos 5 années de participation, on a décroché  4 médailles d’argent et l’or en 2013, lors du championnat Hassan II à Dar Salam.

E.S : Faut-il changer les fusils, approximativement,tous les 5 ans ?

-« En général, on les change après 20 ans, mais pour une question de sécurité,  je préfère les changer au bout de cinq ans. Il ne faut pas oublier que la « mokahla » reste une arme artisanale !

-Et pour conclure, monsieur le président ?

Abdellah Harti : -« J’aimerais juste dire à nos cinq jeunes cavaliers qui vont prendre la relève et reprendre la compétition la saison prochaine de persévérer dans le travail et de représenter dignement leurs prédécesseurs et leur Association.

                                                              

Related posts

Leave a Comment