Enfin une solution pour la Cité portugaise et le reste de nos monuments historiques?

jdi.cité.port

Par: Ismail HARAKAT

Le Maroc a mis en marche un plan pour la privatisation partielle de ses monuments historiques.

Ainsi, le secteur privé se chargera désormais de la gestion financière desdits monuments, en plus de l’aspect culturel et récréatif. Selon le secrétaire général du ministère de tutelle Mohammed Lotfi Mrini, ‘’la gestion directe de la part de l’État n’a pas donné les résultats escomptés. L’administration ne dispose ni des outils ni de l’expérience internationale à cet effet’’. Le responsable marocain a par ailleurs souligné que la gestion du ministère de la Culture obligeait les monuments en question à appliquer un horaire administratif. Ce qui signifie qu’à

18h, tous les sites devaient fermer même en pleine période estivale où la clientèle touristique ne commence à se manifester qu’à partir de 17h ou 18h. Ce qui implique clairement un manque à gagner appréciable pour le département de tutelle.

Cet aveu du responsable marocain constitue également un constat d’échec qui ne saurait être attribué au seul gouvernement Benkirane. C’est le fruit de plusieurs décennies de gestion hasardeuse et d’amateurisme où la notion même de la mise en valeur des monuments historiques ne figurait pas sur l’agenda des décideurs.

Related posts

Leave a Comment