El Jadida: Une manière de privatiser la plage de Sidi Bouzid…

sidi bouzid 2 (2)

Nous ne sommes pas informés sur cette opération de location de presque les 2/3 de la superficie de la plage de Sidi Bouzid à des privés qui louent aux visiteurs des tentes, des tables, des chaises à des prix très élevés et sans concurrence. La côte sablonneuse est déjà trop étroite pour ce nombre pléthorique des baigneurs qui s’y rendent chaque année. Avec cette invasion de ces tentes dressées pour un business lucratif, elle se rétrécit comme peau de chagrin. Et cela prive les baigneurs d’une plage publique, à laquelle ils ont droit. C’est une privatisation déguisée dont se renflouent les caisses d’une commune, qui compte parmi les plus riches du Maroc. Avec JORF Lasfar, son Park industriel, les usines les sociétés, les entrepôts et les dépôts qui s’y sont implantés et ne cessent d’y arriver jour après jour, autour du plus grand port minéralier d’Afrique, sans compter les restaurant, les hôtels, les bars, et des centaines centres et maisons de vacances qui se construisent sans arrêt. On peut y ajouter deux grands souks hebdomadaires et du plus grand moussem du Maroc, qui s’y tient annuellement et qui drainent dans la région de Moulay Abdellah, une affluence de cavaliers, de marchands, de campeurs, et de visiteurs aux nombres inimaginables. Cette commune est un gisement d’or intarissable. Et pourtant on vient déranger des baigneurs qui aiment cette plage, et en les molestant pour enrichir des gens sans scrupules. Je rajoute à cela, une négligence des feux de circulation, à des endroits très dangereux et qui fonctionnent une semaine et s’arrêtent trois mois, car l’équipement s’est délabré, et l’on continue à le bricoler, en se moquant insolemment des utilisateurs.

À l’occasion de l’arrivée d’un nouveau gouverneur, on lui demanderait, avec respect,de voir ce qui se passe dans cette commune et de la mettre à l’œil. Parce que trop c’est trop.

Par: Abdelkrim Al Asad

el jadida plage11 (2)

 

Related posts

Leave a Comment