El Jadida : Un repris de justice, sème la panique au quartier Saâda

vandalisme

Par: Khadija Choukaili

Une repris de justice, plusieurs fois récidivistes, au lourd passé criminel, a semé la panique la nuit du dimanche 09 juin.

Sous l’effet des drogues, le mis en cause a semé la panique parmi les habitants du quartier Saâda 1,  en détruisant plusieurs voitures en stationnement.

Alertée par les victimes de ce vandalisme, une patrouille de motard s’est rendue sur les lieux, pour mettre fin au saccage provoqué par le forcené.

Mais après que ce dernier refusa d’obtempérer, l’un des agents  utilisa son arme pour venir à bout des menaces à l’arme blanche du criminel et parvint à son arrestation pour le conduire ensuite au 4ème arrondissement qui assurait la permanence.

Un Procès-Verbal sous numéro 683/ج ج/د a été établi par les agents assurant la permanence en cette soirée, après avoir entendu les victimes.

Le dossier a ensuite été transféré à la police judiciaire qui a dressé un nouveau Procès-verbal sous numéro 1788/ج ج/ش ق. Il a été transféré le 11 juin au tribunal de première instance sans convocation des victimes auprès du procureur du roi, selon la procédure en vigueur.

Et en ce mardi 11 juin où le mis en cause devait être présenté au procureur du roi, étant en principe en garde à vue selon la procédure en vigueur, les habitants du quartier ayant subi les conséquences de ses actes criminels, ont été surpris de le voir se promenant en toute liberté et menaçant de se venger de ceux qui ont porté plainte contre lui.

L’un des habitants du quartier, également victime des actes criminels de ce repris de justice, a porté plainte contre lui auprès du procureur du roi pour que le mis en cause soit remis en garde à vue, en précisant qu’aucune demande d’abandon de la plainte n’a été déposée, et que l’affaire devrait suivre son cours normal pour que les victimes soient indemnisées en contrepartie des dégâts qu’ils ont subi et qui ne sont pas remboursables par les compagnies d’assurance du fait qu’ils constituent des actes de vandalisme.

Cette plainte devrait,  selon les revendications des victimes, permettre de ré-ouvrir l’enquête et d’assurer la sécurité de ces citoyens menacés de vengeance par ce criminel en liberté.

Il faut rappeler que cette  nuit du dimanche a été marquée par une recrudescence particulière de la violence et trois quartiers ont ainsi été la scène d’actes criminels, dont le premier concerne une rixe qui s’est déclenchée au quartier Sfa et qui n’a été maitrisée qu’après plusieurs heures, faisant un blessé grave qui a été admis en soins intensifs. Le deuxième acte criminel dont la scène a été le quartier Mouilha,  a couté la vie à un jeune homme à la fleur de l’âge, en plus de ce troisième crime qui est un acte de vandalisme perpétré par un récidiviste contre les habitants du quartier Saâda.

Une situation qui, certes, sème la panique au sein des quartiers de la ville et plonge les citoyens dans la panique, pendant que les autorités, sans jeu de mots, dorment paisiblement sur leurs lauriers.

Jusqu’à quand ces scènes de violence continueront-elles à sévir et à perturber la quiétude des citoyens ?

Related posts

Leave a Comment