El Jadida – saison d’estivage : Hygiène, circulation et sécurité en question

jdi.travaux_1

ELJADIDASCOOP

L’été est aux aguets. La ville d’El Jadida attire, comme d’habitude, des milliers d’estivants et de visiteurs nationaux et étrangers. Ce flux humain génère, certes, des bénéfices pour la ville en général; mais crée, malheureusement, divers problèmes dont celui de la propreté, de la sécurité, de la circulation et du transport urbain.

Les flux d’arrivées atteignent leur point culminant au mois d’août, période des congés par excellence, de la tenue du célébrissime Moussem de Moulay Abdellah Aït Amghar qui regroupe, à lui seul durant toute une semaine, près de 20.000 tentes, sans compter les milliers de visiteurs occasionnels et des festivals culturels et sportifs que vit la ville en ces temps.

Une bénéfique activité est visible dans tous les secteurs. Mais des problèmes et des maux aigus en découlent et se posent avec acuité. Ainsi, le premier et épineux tracas qui se manifeste est celui du nettoyage pour maintenir la propreté de la ville. Surtout que l’on constate, ces derniers temps, un relâchement de la part de la société privée chargée de ce service. Les rues, actuellement, sont jonchées d’ordures et de saletés et les bacs ne se nettoient plus comme avant. Si bien que les odeurs qui s’en dégagent donnent la nausée. La collecte des déchets ménagers se fait, par ailleurs, à des heures où la circulation devient insoutenable et suffocante à la fois. Surtout qu’en cette période d’estivage et avec les travaux qui n’en finissent plus, la circulation routière devient de plus en plus infernale. La qualifier de difficile relève de l’euphémisme. Les parkings sont inexistants.  Le vol, dans ses différentes formes, s’amplifie. Un climat de psychose s’instaure dès lors, par moments, chez tout le monde.

jdida.birbrahim

El Jadida se voit confrontée, malgré elle, à de moult et terribles tracas et ennuis d’ordre hygiénique et sécuritaire. Pour y parer, des mesures s’imposent donc. Tout d’abord, la commission provinciale de tourisme doit reprendre ses activités d’antan. Chargée des préparatifs de l’accueil de la saison touristique de la province, cette commission, formée des différents services de la sécurité, des délégués du Tourisme et de la Santé publique, des services d’hygiène, des présidents des communes concernées, des sapeurs pompiers et des associations des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, arrêtait des plans d’action pour veiller, d’abord, sur la sécurité des estivants,  rendre leurs vacances agréables et enfin, dresser des festivités de distraction. C’est, en effet, de la concertation que réussit toute initiative fructueuse. La commission locale de la circulation devrait, à son tour, arrêter un plan d’action tendant à décongestionner le trafic des véhicules. La livraison des marchandises devrait être limitée, surtout dans les grandes avenues, à des heures déterminées comme, d’ailleurs, la collecte des déchets ménagers.

circu2

 

 

Related posts

Leave a Comment