El Jadida : Nids de poules,… un véritable danger sous-estimé par les autorités

La multiplication des nids-de-poule inquiète, à juste titre, aussi bien les automobilistes que ceux qui circulent sur les deux roues, et Dieu sait qu’ils sont nombreux.

Les habitants du lotissement Salam se sont plaints auprès des autorités du danger que représente un trou béant sur la route menant vers la mosquée de Hay Al Matar, mais leur plainte  est restée vaine puisqu’ils continuent à courir le risque d’un accident qui peut survenir à tout moment.

Un trou qui a déjà été à l’origine de tant d’accidents qui ne se sont soldés, Dieu merci, que de  « quelques blessures de citoyens, et des dommages de leurs véhicules. »

Il faut noter que certains nids-de-poule sont de véritables gouffres béants qui sont souvent à l’origine d’accidents graves, qui, quand ils ne sont pas mortels, provoquent des dégâts matériels importants au niveau des véhicules, surtout lorsqu’ils sont combinés à une absence d’éclairage public, qui constitue également un autre volet comportant également des risques pour la population.

Cependant, les autorités locales sont toujours aux abonnés absents quand il s’agit de procéder à des entretiens et des réaménagements des routes qui sont en dégradation continue vu le manque de maintenance.

Pourtant, un budget a été alloué il y a quelques mois pour la réfection de tous ces nids de poules qui se sont multipliés suite aux intempéries que la ville a connues. Malheureusement, et comme à l’accoutumée, on entend parler de l’allocation d’un budget, et puis s’ensuit un silence radio.

M. Mohammed Zahidi, Président du Conseil Provincial  avait affirmé, dans  le reportage diffusé par  Al’ Oula au mois de mars 2019, sur la ville d’El Jadida, que près de 90 projets ont été lancés dans la ville durant ces trois dernières années , totalisant un budget dépassant les 250 millions de dirhams, visant l’amélioration de l’infrastructure de base de la région et la réalisation de grands projets.

On constate, malheureusement, deux ans après ces déclarations, que l’infrastructure de base de la ville est toujours en dégradation continue.

Certes, certains routes ont été élargies et remises à niveau, mais la majorité des boulevards  et rues, continue à souffrir de ces nids de poules  et de l’absence ou de l’insuffisance de l’éclairage public.

Seules de petites tentatives de réfection sont entreprises de temps à autre pour calmer les esprits, et qui ne sont qu’un colmatage insuffisant et surtout insatisfaisant. Quant aux attentes des citoyens.

Espérons qu’à l’approche des élections, les consciences de certains se réveilleront (même de façon intéressée) pour tenter une réelle remise à niveau de l’infrastructure de base.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment