La mafia de l’immobilier continue ses arnaques et les victimes sont encore et toujours ces malheureux citoyens qui triment durant toute leur vie pour se voir offrir un jour « le logement de leurs rêves », et se retrouvent face à ces mafieux, que seule la recherche « d’affaires  juteuses » intéresse.

Après avoir frappé à toutes les portes,  ces citoyens Jdidis ont en désespoir de cause, observé un sit-in devant le parlement.

Ils veulent  dénoncer un promoteur immobilier, qui leur aurait vendu des bungalows sis à Sidi Bouzid, dans le cadre du projet « Ouzoud ».

Le projet avait été lancé en 2007, et vendu sur plan architectural à des marocains résidents à l’étranger, au nombre de 42 personnes, pour un coût total de 15 430 000 dirhams.

 L’affaire avait été portée devant la justice, quand la livraison du bien que ces derniers ont payé, n’a jamais vu le jour.

Lors de ce sit-in, les plaignants, représentant 42 familles marocaines dont la plupart sont des MRE, ont déploré ce « laxisme judiciaire » qui ne leur a pas encore rendu justice, bien qu’ils aient été arnaqués par ce promoteur immobilier qui a spolié des milliards de centimes.

Il faut rappeler que la mafia de l’immobilier continue à faire des ravages dans la ville.

Toute parcelle non bâtie à El-Jadida fait l’objet de convoitise, si bien qu’il n’existe plus de terrain vague susceptible de faire l’objet d’un projet d’utilité publique, tel un cimetière, un parking, ou un site dédié aux marchands ambulants…

Une solution aurait pu être trouvée si les personnes impliquées étaient des citoyens ordinaires. Mais quand il s’agit de personnes censées gérer les biens de la ville, la donne change du fait qu’il devient impossible d’être en même temps juge et partie.

A bon entendeur…

El Jadida Scoop

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/conservation-2-1024x708.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/conservation-2-150x150.jpgadminsSociétéLa mafia de l’immobilier continue ses arnaques et les victimes sont encore et toujours ces malheureux citoyens qui triment durant toute leur vie pour se voir offrir un jour « le logement de leurs rêves », et se retrouvent face à ces mafieux, que seule la recherche « d’affaires  juteuses » intéresse. Après avoir frappé à toutes les...Source de L'information Fiable