La situation devient de plus en plus alarmante pour le DHJ qui continue à accumuler les sanctions qui alourdissent ses dépenses en alimentant la trésorerie de la Fédération Royale Marocaine de Football.

Ainsi, la Commission Centrale de Discipline, relevant de la Fédération Royale Marocaine de Football, s’est réunie le vendredi 1er novembre pour statuer encore une fois sur les sanctions à prendre à l’encontre du DHJ.

Le club écope encore une fois d’une amende d’un montant de 50.000 dirhams, conformément à l’article 105 du règlement disciplinaire, pour avoir autorisé le public à utiliser des fumigènes qui ont été jetés sur le terrain de jeu lors du match l’ayant opposé à Chabab Atlas Khénifra.

Le club devra payer une autre amende d’un montant de 20.000 dirhams, conformément au même article du règlement disciplinaire, pour l’interruption forcée du match lors de la même rencontre, à cause d’un supporter qui a fait subitement irruption sur le terrain de jeu.

Certes, le DHJ a réalisé, lors des derniers matchs, de bons résultats qui font honneur aux jdidis et qui ont ravi le public. Cependant, ces agissements totalement inconscients de la part de certains supporters nuisent à l’image de marque du Club et le pénalisent lourdement.

Il serait temps pour les organisateurs d’encadrer ces jeunes supporters et les sensibiliser sur les méfaits de leurs gestes, qui sembles si anodins pour eux, mais qui ont des répercussions négatives sur la trésorerie du club.

Khadija Choukaili

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/public-17.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/public-17-150x150.jpgadminsActulaitésLa situation devient de plus en plus alarmante pour le DHJ qui continue à accumuler les sanctions qui alourdissent ses dépenses en alimentant la trésorerie de la Fédération Royale Marocaine de Football. Ainsi, la Commission Centrale de Discipline, relevant de la Fédération Royale Marocaine de Football, s’est réunie le vendredi 1er novembre pour statuer encore...Source de L'information Fiable