El Jadida : Les espaces verts laissés à l’abandon

  • jardin3
  • Par Haj Abdelmajid Nejdi
  • Les faits.  Celle que l’on appelait la «Deauville marocaine» est aujourd’hui délaissée et les rares espaces de détente et de verdure qui restent se sont totalement dégradés.
  • • Décryptage. Les parcs Abdelkrim El Khattabi, Mohammed V et Hassan II sont même devenus le refuge favori de délinquants, d’ivrognes et de drogués qui squattent publiquement les lieux.
    Les bancs sont saccagés et les espaces verts délaissés.
    La ville d’El-Jadida était jadis réputée pour ces avenues jalonnées de mûriers, de châtaigniers, d’orangers, ses araucarias, ses palmiers, ses washingtonias et aussi pour ses beaux parcs et leurs aquariums à ciel ouvert. Mais cela fait désormais partie d’un passé dont les effluves nostalgiques nous parviennent à peine aujourd’hui.

Il nous semble, bien malheureusement, que la « Deauville marocaine » est entrain de dilapider ici, l’un de ses derniers atouts, pour  espérer continuer à séduire.

Related posts

Leave a Comment