El Jadida : Les déchets urbains et leurs collectes … des défis à relever

jdi-poubelle

Par: Khadija Choukaili

El Jadida, notre belle cité considérée jadis comme le Deauville Marocain, suffoque sous des odeurs nauséabondes provenant de l’amoncellement continu des détritus. Les ordures jonchent les rues et atteignent même les grandes avenues et artères de la ville. A croire que la collecte des ordures ne se fait pas.

L’insalubrité fait, malheureusement, désormais partie du décor.

On a beau essayer de se cacher la face, le constat ne peut être masqué car le manque d’hygiène est devenu palpable au premier coup d’œil, en arpentant les quartiers de la cité, si on ose encore l’appeler ainsi.ordures_6jdida

 

La société Derichebourg, en charge de la collecte des ordures ménagères serait-elle défaillante à ce point ?

 

Force est de constater qu’à El Jadida la collecte des ordures ne se fait pas dans des conditions salubres répondant aux besoins de la population. On a l’impression que cette collecte ne suit aucune norme et qu’elle se fait à la « va-vite ».

 

Quand on s’intéresse à la manière dont la collecte se fait et comment le personnel de la société s’en acquitte, on est alors en mesure de se demander où réside donc la faille ?

 

Il est vrai que le développement des pôles urbains nécessitent une adéquation des différentes infrastructures qui obligent à repenser l’espace citadin et à planifier efficacement la mise en œuvre des moyens nécessaires au déroulement des activités quotidiennes de la ordures_1jdidapopulation et les contraintes qu’elles entraînent telles que la gestion des déchets. Il est certain qu’il s’agit d’un sujet polémique tant sur ce que les citoyens voient comme irrégularité relatives à la collecte des ordures ménagères, que  sur ce qu’ils ignorent à savoir toutes les difficultés en amont en termes de logistique et organisation de ces opérations de ramassage des déchets.

Dans toute ville qui se respecte, le bien-être des citoyens et le respect de l’environnement constituent la priorité des gestionnaires des communes, et la responsabilité sociale est mise au cœur des priorités quotidiennes des autorités locales. La société en charge de la collecte des ordures ménagères devrait se positionner comme un partenaire de référence dans le domaine de la propreté urbaine pour maintenir la salubrité au sein des villes en collaboration avec les communes.

La société Derichebourg a certes, prouvé ses compétences dans d’autres villes où elle s’est inscrite dans ce cadre en maintenant un ordures_4jdidacertain niveau de propreté dans de grandes villes telles que Casablanca ou Rabat, où la gestion des déchets ménagers et le nettoiement urbain constituent un enjeu majeur pour les collectivités.

La stratégie adoptée en matière de collecte des déchets ménagers conditionne aussi bien l’amélioration du cadre de vie que le respect des contraintes économiques, sociales et environnementales

 

Cependant, on constate qu’au sein de la capitale des doukkalas, cette entreprise continue à se débattre dans des difficultés qu’elle n’arrive pas encore à surmonter. Il est certain que la surpopulation entrainée par le développement économique de la ville a eu pour conséquence un accroissement des déchets ménagers produits par une population venue principalement du milieu rural et qui ordures_2jdidacontribue au développement de certains points noirs d’amoncèlement de déchets que la société peine à éliminer.

La gestion de la collecte des ordures devrait donc être adaptée selon certains critères tels que les points de concentration de la population, l’encombrement de certaines artères, et surtout les horaires  de passage des camions de ramassage.

On est donc en mesure de se demander où réside la faille qui a conduit la ville à devenir une poubelle à ciel ouvert. Serait-ce le manque de moyens logistiques dédiés à la collecte des ordures, tels l’insuffisance des camions ou des bennes à ordures, ou le manque de personnel affecté à cette tâche, ou encore le nombre de passages des camions pour le ramassage?

 

Une chose est certaine. Plusieurs défis, tenant compte des caractéristiques de la ville et de son expansion économique devraient être relevés par la société Derichebourg. La  gestion  de ces activités de collecte des déchets devrait être maîtrisée pour accompagner la mise en place de la politique environnementale et sociale dans laquelle la ville est engagée. Les solutions à adopter devraient assurer une prestation de service de haute qualité, performante et innovante, tout en restant à l’écoute de la commune qui maîtrise mieux les besoins de la population et les priorités à respecter.

 

La collecte des ordures ménagères devrait être assurée à des horaires qui dérangeraient moins la population, sans encombrer les rues et les artères de la ville, et le nettoyage après le passage des éboueurs est une nécessité, sans oublier le lavage soigné des bacs et leur remplacement en cas de leur détérioration.

 

Mieux gérer est déjà un grand défi en soit. Encore faut-il que les autorités locales en prennent conscience et exigent le respect des clauses du contrat conclu avec la société Derichebourg pour la contraindre à mieux s’acquitter des prestations objet du marché.

ordures_3jdida

 

 

Related posts

One Thought to “El Jadida : Les déchets urbains et leurs collectes … des défis à relever”

Leave a Comment