Dans une initiative très louable qui impacte favorablement aussi bien l’environnement de la ville que sa population, et particulièrement, les habitants des quartiers Matar et Lghazoua,  M. Mohammed El Guerrouj a entrepris de reprendre le projet de réhabilitation de l’ancienne décharge de la ville. 

Après avoir moisi depuis 2006 dans les tiroirs de la Commune et renvoyé aux calendes grecques, le projet d’aménagement et de valorisation de l’ancienne décharge de la ville est enfin en phase d’exécution.

Censé générer pour la ville un plus écologique et social, ce projet demeuré à l’état de gestation pendant plus d’une décennie, consiste à aménager cette décharge d’une superficie de 60 hectares en un espace vert et un lieu de loisirs.

Ce site, situé à 2 km du centre-ville, au milieu de zones résidentielles, était une décharge à ciel ouvert, qui était l’objet de plusieurs revendications et de discordes entre les habitants et les autorités locales, en raison de la pollution qu’il engendrait.

Pour rappel, cette décharge, opérationnelle entre 1983 et 2006, recevait environ 140 tonnes par jour de déchets urbains domestiques, industriels et hospitaliers, qui ne bénéficiaient d’aucun traitement préalable. Un dépotoir qui a été officiellement fermé le jeudi 16 Novembre 2006, et dont les autorités provinciales ont, à maintes reprises, annoncé un processus de son réaménagement sans que ce dernier n’aboutisse.

Depuis l’ouverture de l’actuelle décharge publique, nombreuses ont été les tentatives de  réhabilitation de cette ancienne décharge. Les usines de la région en ont fait un dépotoir nocturne de leurs déchets industriels en y déversant des tonnes de gravats et autres déblais.

Ainsi, l’opération de réaménagement de cet espace, qui constituait un point noir au niveau de ces quartiers résidentiels, a été officiellement lancée par des travaux d’assainissement,  de déblayage et de terrassement de ce site qui a été, des années durant, un dépotoir à ciel ouvert.

Ce projet, supervisé personnellement par le Gouverneur, sera réalisé en partenariat avec l’OCP, qui a fourni le matériel et les angines nécessaires à la réalisation de cette opération de grande envergure qui fera de ce site un espace vert en mesure de redorer le blason de la ville, qui a été longtemps délaissée.

Un projet qui fait suite à la série d’initiatives entreprises par le Gouverneur, dans sa stratégie de développement des espaces verts, entamée avec la transformation du marché de brocantes du quartier Saâda, situé en face de l’établissement scolaire Abdelmoumen Al Mouwahidi en un espace vert, et au réaménagement du parc Hassan II.

Des initiatives qui permettront d’améliorer l’aspect esthétique de la ville, et qui auront un impact positif sur l’amélioration de l’environnement et la lutte contre la pollution.

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/05/décharge.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/05/décharge-150x150.jpgadminsSociétéDans une initiative très louable qui impacte favorablement aussi bien l’environnement de la ville que sa population, et particulièrement, les habitants des quartiers Matar et Lghazoua,  M. Mohammed El Guerrouj a entrepris de reprendre le projet de réhabilitation de l’ancienne décharge de la ville.  Après avoir moisi depuis 2006 dans les tiroirs de...Source de L'information Fiable