EL Jadida : Le Pôle Urbain de Mazagan, un projet où tous les rêves étaient permis

Certes, le Pôle Urbain de Mazagan (PUMA), lancé en 2017, dernier-né des projets de villes nouvelles, est bel et bien un projet qui commence à prendre forme pour accueillir dès 2023, ses premiers 10.000 habitants. Les travaux de ce chantier, de grande envergure, enregistre aujourd’hui des avancées tangibles, conformément au plan de réalisation.

Cependant, ce projet initié du temps de l’ancien gouverneur Mouâd Jamiî, a été pensé par ses concepteurs avec des projets annexes qui devaient constituer un véritable catalyseur du développement touristique et de mobilité pendulaire (déplacement quotidien des travailleurs entre leur domicile et le lieu de leur travail ou d’étude), dont, entre autres, celui d’un petit train-navette, qui devait longer le côte et relier le PUMA à Jorf Lasfar.

Un projet qui est, sans aucun doute, tombé aux oubliettes, mais remis, ces derniers jours, sur la table, par Salaheddine El Moktarid qui y a fait allusion, lors de sa démission du Groupement des Communes du transport urbain d’El Jadida .

L’opinion publique a semblé être sidérée par ces propos qui paraissaient comme venir d’une autre planète, alors que dans un passé proche, cela semblait réalisable et même pertinent de projeter la liaison entre ces deux points stratégiques aussi bien sur le plan économique que touristique.

Ce trajet du train touristique à travers la côte aurait eu l’effet de joindre l’utile à l’agréable, en permettant de relier le PUMA à la zone industrielle de Jorf Lasfar, tout en offrant aux visiteurs la possibilité de faire une promenade de quelques kilomètres pour découvrir le côté balnéaire de la région, tout en longeant la Cité Portugaise, Sidi Bouzid, My Abdellah… à l’image des croisières organisées sur le Bosphore en Turquie (Osons cette comparaison utopique).

Il faut rappeler également qu’un autre projet qui devait être annexé au Mazagan Beach & golf Resort n’a jamais vu le jour, alors qu’il aurait pu constituer un levier du développement touristique balnéaire. Il s’agit d’excursions que Mazagan Beach & golf Resort devait organiser sur un yacht, avec guide et chauffeur, afin de faire découvrir à ses clients la ville d’El Jadida, vue de la mer. Une excursion qui devait avoir comme destination la Cité Portugaise à laquelle les visiteurs accèderaient par la fameuse « porte de la mer ».

Et le pourquoi du comment de la non-réalisation de ces projets fabuleux, réalisables mais qui n’ont jamais vu le jour, reste posée.C’est à se demander si la réalisation de nos projets est tributaire d’une personne en tant que responsable, ou d’un poste de responsabilité et de gestion de la chose publique. Là est la grande question.

Khadija Choukaili


Related posts

Leave a Comment