El-Jadida : L’affectation des policiers à travers les points sensibles de la ville …laisse à désirer.

police_0

ELJADIDASCOOP

24/24h une voiture de police reste stationnée devant l’école Charcot, McDonald’s et l’Institut français de la ville, et deux agents  sont mobilisés en permanence. Pourquoi ? Qu’est ce qui est de nature à  justifier un tel comportement ?

Et pourquoi cette « hyper protection »  devant ces écoles, ces restaurants et tout ce qui revêt une consonance occidentale et pas  devant  les organismes de notre Etat aussi?

Pourquoi pas devant nos écoles publiques, où hashish, psychotrope, prostitution …sont monnaies courantes..?

Pourquoi ces deux poids deux mesures au sein même de notre pays et par nos propres concitoyens ?

Pourquoi continuer à mobiliser autant d’agents pour réguler une circulation, dont les ronds points et les feux de signalisation s’en chargent parfaitement ?

Tout le monde connait les trois points noirs de notre cité, et pourtant rien n’est fait pour  contrecarrer la violence qui y sévit au quotidien.  Dans le jargon policier on les surnomme, les « 3M », à savoir le Marché, Mahatta (gare routière) et Marsa (port). Et pourtant, si les rixes y sont quotidiennes, seul un agent  est affecté par place !!!

A chaque fois que la question est posée à un responsable pour en connaitre la raison, la réponse invoquée est toujours la même : Manque d’effectif !!!

Mais la réelle question que le citoyen lambda se pose aujourd’hui c’est  celle-ci : La police d’El-Jadida souffre-t-elle d’un réel manque d’effectif, ou  d’une mauvaise gestion de son personnel ?

Related posts

Leave a Comment