Quoi de plus émouvant et de plus triste que ce choc d’apprendre le décès d’un proche en ce jour de l’Aid qui devrait être un jour de joie.

La tragédie des victimes de l’immigration clandestine se poursuit et la mer continue à « rendre » ceux qui se sont hasardé à prendre le large, en désespoir de cause, en embarquant à bord de barques de « fortune » (sans jeu de mots).

Ainsi, après la découverte des trois cadavres samedi dernier, le corps d’un jeune homme d’à peine 20 ans a été retrouvé en cette matinée de l’Aid, sur le rivage de la plage, près du café Soundous, dans un état de décomposition avancée, après une noyade de plusieurs jours.

L’embarcation de la mort qui aurait cédé sous le poids de migrants dont on ignore encore le nombre, a terminé tragiquement et trop tôt son voyage, et nul ne sait combien de cadavres seront encore rejeté par l’océan.

Khadija Choukaili

https://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/10/harraga-66.jpghttps://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/10/harraga-66-150x150.jpgadminsLibre OpinionQuoi de plus émouvant et de plus triste que ce choc d’apprendre le décès d’un proche en ce jour de l’Aid qui devrait être un jour de joie. La tragédie des victimes de l’immigration clandestine se poursuit et la mer continue à « rendre » ceux qui se sont hasardé à prendre le large,...Source de L'information Fiable