El-Jadida : Des fortunes dilapidées … pour une ville qu’on asphyxie.

jdi.theatre1

Le centre ville d’El jadida est très mal éclairé. De même que son espace a été très rétréci. Le concepteur de ce nouveau décor a privilégié l’esthétique au fonctionnel. Il a asphyxié la ville en réduisant l’espace de la circulation automobile. Le système des jets d’eaux de cette fontaine, moderne et très coûteux, placé devant le théâtre, semble ne pas convenir à cet environnement où les moindres gestes de civisme ne sont pas respectés par des populations diverses, irrespectueuses de ce bijou si précieux. Je ne connais pas le montant qu’ont coûté ces transformations, mais, ça doit être une fortune qui fut dilapidée pour asphyxier la ville. Cela est révoltant.

Abdelkrim Al Assad

Related posts

Leave a Comment