Exposition:El Jadida capitale du cheval

cheval002

Par: Abdellah Hanbali

L’histoire d’El-Jadida a de tout temps été liée au cheval. Et à l’approche de la 8ème édition du Salon du cheval qui aura lieu du 13 au 18 octobre, nous avons choisi de vous reparler de la magnifique exposition des sculptures de 21 chevaux grandeur nature, qui s’est déroulée au Mazagan : une première au Maroc et une manière originale pour marquer le début de ce 21 ème siècle.
Fidèle à son image et à son histoire qui a de tout temps été liée  au cheval, El Jadida s’est une nouvelle distinguée par  le vernissage de 21 œuvres, aussi exceptionnelles qu’originales.

Un hommage à cet animal qui fait la fierté de cette région et qui est devenu son plus bel emblème.
Tout au long de la réalisation de ce projet unique, c’est un formidable esprit de créativité, de solidarité et de convivialité qui a animé le groupe composé essentiellement d’artistes d’El Jadida et d’Azemmour, et  qui avaient cependant souhaité inviter des plasticiens originaires des autres régions du Maroc.
L’idée n’est pas nouvelle. D’autres pays ont déjà proposé à des artistes de réaliser des œuvres artistiques sur des représentations grandeur nature d’un animal symbolique.

cheval..

Au Maroc, c’est une première, si l’on considère les dimensions et la taille de cet événement.
Au début, ce projet avait été initié par deux architectes, Patrick Collier et Ali Ouameur portant sur la même thématique. Le hasard et les circonstances ont voulu que cette noble créature soit artistiquement à l’honneur dans la région des Doukkala.
Le choix du cheval est d’une pertinence évidente, surtout dans cette région. Le cheval est incontestablement l’un des plus grands amis de l’homme, il est omniprésent dans la vie des Doukkalis, qu’il s’agisse des activités agricoles, des événements familiaux importants (mariages, circoncisions,…) ou de grands rassemblements festifs (tbaourida, moussems,…).
El Jadida est plus que jamais la capitale du cheval avec deux événements phares. Chaque année a lieu le moussem de Moulay Abdellah, le plus grand moussem du Maroc et l’un des plus anciens. Sa dernière édition, en août 2011, a pu rassembler un record de cavaliers (plus de 2.000). L’autre grand événement est indubitablement le Salon du cheval, événement international grandiose, initié par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qu’Allah le glorifie et qui a permis à El Jadida d’acquérir une notoriété certaine, faisant d’elle une destination incontournable.
Aussi cet événement unique fait-il désormais partie, aux yeux des spécialistes et connaisseurs en la matière, des plus grands rendez-vous hippiques du monde.

cheval..1
Une opération, coordonnée par Abderrahmane Ouardane, a donc été initiée avec la participation d’une pléthore de 21 artistes et la mise en place de trois ateliers. Le premier s’est intégré à l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca; le second a été monté à Chtouka et le troisième, au cœur de la Cité portugaise d’El Jadida. Le travail en ateliers communs a certes développé l’esprit d’émulation entre les participants mais il a surtout renforcé la camaraderie et la solidarité.
Les 21 œuvres seront  exposées dans des lieux publics d’El Jadida et devraient contribuer à renforcer encore l’activité équestre au sein de cette ville, plus que jamais capitale du cheval. U ne vente aux enchères devrait être organisée et le résultat de celle-ci sera destiné à la création d’une école de tbaourida pour les jeunes de la région.
Le Salon international du cheval qui se tient chaque année à El Jadida est un vibrant hommage à ce noble animal. Il renforce encore le lien indéfectible que cette ville entretient avec le cheval.
El Jadida et Azemmour sont également indissociablement liées aux arts. Depuis toujours, ces deux cités aiment et inspirent les artistes. Nombreux y sont nés, d’autres y ont élu domicile, participant ainsi à l’essor des arts plastiques et de la musique dans cette région. L’ouverture de galeries d’art et d’ateliers d’artistes mais également la création de festivals musicaux participent de manière significative au développement culturel de la région et à son aura. Quant aux écrivains jdidis, certains renommés internationalement, ils contribuent également activement à cet essor.

han avec  ma fem

Related posts

Leave a Comment